Des carrés démaquillants lavables

Carrés démaquillants lavables – Les Tendances d'Emma

En début d’année, en guise de « bonnes résolutions » pour 2015, j’ai eu envie de me fixer quelques petits objectifs destinés à améliorer mon quotidien, mais aussi à essayer de me rapprocher de certains principes – notamment écologiques – qui me tiennent à cœur.

Parmi ces objectifs figure la réduction de mes déchets, en particulier dans la salle de bain et la cuisine.

Je crois que c’est quand les sacs poubelles sont passés à 2 francs l’unité dans le canton où je vis, début 2012 donc, que j’ai commencé à prendre conscience de la quantité hallucinante de déchets qu’on produit pour seulement deux personnes. Jusque là, mettre à la poubelle était un geste naturel auquel je ne réfléchissais pas vraiment. J’ai progressivement réussi à changer pas mal de mes petites habitudes – avoir toujours un sac en tissu sur moi pour éviter ceux en plastique dans les magasins, recycler de manière plus systématique et consciencieuse – et même si je ne cherche pas à adopter un mode de vie « zéro déchet », je pense qu’il est toujours possible de faire un peu mieux.

Carrés démaquillants lavables – Les Tendances d'Emma

Bref, pour en revenir au sujet de cet article, une des solutions qui me semblait la plus facile à mettre en œuvre pour réduire le contenu de ma poubelle de salle de bain, ce sont les cotons démaquillants lavables. A deux, on utilisait une quantité assez impressionnante de disques de coton jetables (bon ok, surtout moi), qui en plus de générer beaucoup de déchets sont très polluants à produire (la culture du coton est très très gloutonne en eau, et si en plus il n’est pas bio c’est la fête aux pesticides).

J’ai découvert plusieurs marques qui proposent ce genre de produits, souvent des toutes petites entreprises animées par une vraie démarche écologique et sociale. Personnellement, j’ai choisi ceux de la marque française Les Tendances d’Emma, qui propose des carrés démaquillants dans différentes matières (eucalyptus, bambou ou coton bio). Il s’agit également de la seule marque que j’ai trouvée en Suisse, j’ignore pourquoi mais la Suisse est toujours carrément à la traîne sur ce genre d’initiative…

J’utilise ces carrés lavables depuis environ six mois – j’ai opté pour ceux en bambou que je trouve parfaits pour enlever le maquillage, et ceux en molleton de coton bio, hyper doux, que je préfère avec les eaux florales qui me servent de lotion. Le soir, un seul me suffit pour me démaquiller le visage et les yeux, et un deuxième pour l’eau florale. Je les rince ensuite rapidement avec un peu d’eau et de savon de Marseille, puis je les stocke dans un petit filet en attendant de les mettre à la machine avec ma prochaine lessive. Ça n’est finalement pas plus compliqué que de jeter, les deux matières que j’ai testées sont très agréables pour la peau, et en plus d’être écolo c’est aussi très économique puisque chaque coton peut être réutilisé environ 300 fois.

Prochaine étape: une brosse à dents biodégradable !

Ça s’achète où ces trucs là ?

En Suisse, les produits des Tendances d’Emma sont distribués via un site web dédié. Ils sont également disponibles dans les boutiques suivantes:

On trouve également les lingettes de la marque française Lamazuna, qui démaquillent parfaitement juste avec de l’eau, sur le e-shop Ecco Verde ainsi que dans quelques boutiques bio et de vente en vrac – la liste est disponible sur leur site web.

En France il y a l’embarras du choix (bande de petits veinards), voici quelques marques vendues sur Internet:

2 commentaires

  1. Charlie

    Répondre

    Ma soeur m’en a offert à Noël, elle les avait achetés puis confiés à une couturière pour qu’ils aient un joli motif au dos, ça fait tout joli en plus d’être écolo. 🙂
    J’aime vraiment les utiliser, les textures sont chouettes et le lavage très facile. Je garde quand même des cotons jetables pour quand j’enlève mon vernis (j’ai jamais essayé mais j’ai peur que ça ne parte pas au lavage pour le coup), mais du coup un paquet me dure très, très longtemps.

    1. Aline

      Répondre

      Oh ça doit être mignon en version personnalisée !
      Je les utilise pas non plus pour le vernis, j’aurais surtout peur que le dissolvant les abime. Mais pour ça j’ai un gros paquet de ouate dont je prélève des petits morceaux, je pense qu’il va me durer 10 ans :p

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :