A la découverte du Parc National Suisse

Parc National Suisse, Grisons

En rentrant d’Irlande, il y a deux mois, je me suis dit que si je vivais là-bas, je serais probablement en escapade chaque week-end, pour explorer chaque parcelle du pays… alors que je le fais très peu chez moi, mes week-ends étant pour la plupart consacrés à faire des courses / le ménage / pratiquer assidûment le « binge watching » sur Netflix. J’habite pourtant un pays plutôt sympa niveau jolis paysages, mais je dois avouer le connaître assez mal, surtout en dehors de la région où je vis – j’ai calculé dernièrement que je n’ai jamais mis les pieds dans plus de la moitié des cantons suisses. J’ai aussi constaté que mes amis et collègues français expatriés dans mon petit pays l’explorent bien plus que moi. J’ai donc décidé de remédier à ça et de prévoir beaucoup plus de petites escapades en Suisse, même juste pour une journée et sans forcément partir très loin. D’autant plus que j’ai un abonnement général qui me permet de voyager en transports publics dans tout le pays, c’est toujours chouette de l’utiliser pour autre chose que mes déplacements professionnels ! Au mois de juin, j’ai pris comme prétexte l’anniversaire de mon amoureux pour nous programmer un week-end dans les Grisons, afin de découvrir le Parc National Suisse.

Les Grisons faisaient justement partie de ces 15 cantons où je n’étais jamais allée – enfin si une fois, j’avais quelque chose comme deux ans et demi, je ne me souviens de rien du tout, on va donc dire que ça ne compte pas. En fait, il y a deux ans j’ignorais même l’existence d’un parc national en Suisse, je ne suis pas fière de moi.

A part l’hébergement, nous n’avions rien planifié à l’avance. Nous avons décidé du programme de notre journée la veille, en arrivant à Zernez, le petit village où nous logions et qui se trouve aux portes du parc national.

Parc National Suisse, Grisons Parc National Suisse, Grisons Parc National Suisse, GrisonsParc National Suisse, Grisons

La première randonnée que nous avons choisi de faire est classée « facile » dans la documentation officielle du parc, mais on va être honnête deux secondes: ça grimpe quand même pas mal, et il y a quelques passages pas super glop si vous cumulez comme moi des jambes en mousse, la capacité cardiaque d’un paresseux anémique et un léger vertige. J’ai donc quand même un peu souffert (et bonjour les courbatures les deux jours suivants !), mais une fois arrivé au sommet, la récompense était à la hauteur – pardon pour ce jeu de mot nul – de l’effort fourni: une vue panoramique spectaculaire sur les Alpes grisonnes et un calme parfait, on n’entendait rien d’autre que le vent et la cascade qui s’écoulait sur un flanc de montagne en face de nous. La montée en elle-même est très chouette aussi, avec beaucoup de jolis points de vue, et on a même vu une petite marmotte et des edelweiss au bord du sentier !

Edelweiss – Parc National Suisse, Grisons
Les petits Suisses des villes découvrent avec émotion leurs premières edelweiss (c’est très moche).
Parc National Suisse, GrisonsParc National Suisse, Grisons Parc National Suisse, GrisonsParc National Suisse, Grisons

Cet itinéraire se termine à l’hôtel restaurant Il Fuorn. Nous avons profité d’y boire un verre avant de repartir pour une deuxième randonnée, plus courte et facile, qui grimpe dans la forêt avant de traverser une magnifique clairière.

Parc National Suisse, Grisons Parc National Suisse, Grisons

Informations utiles

Le Parc National Suisse – Parc Naziunal Svizzer en romanche – se situe dans le cantons des Grisons, tout à l’est de la Suisse, sur le territoire de la petite commune de Zernez. Il s’agit du plus ancien parc national des Alpes, et actuellement du seul parc national de Suisse (deux autres projets sont en phase de création, dans les Grisons et au Tessin). En tant que réserve naturelle classée d’importance nationale, les interventions humaines sont réglementées de manière très stricte, la végétation et les animaux y sont laissés à leur développement naturel. Le règlement du parc est très strict également pour les visiteurs: il est interdit de quitter les sentiers balisés, de cueillir des plantes, d’emporter des « objets » naturels tels que cailloux ou morceaux de bois, bref de perturber d’une quelconque manière la faune et la flore.

Vingt-et-uns itinéraires de difficulté variable sont proposés aux visiteurs, certains accessibles facilement aux marcheurs du dimanche comme moi et aux familles, d’autres réservés aux randonneurs expérimentés. Tous les itinéraires sont répertoriés sur le site officiel du parc national ainsi que sur leur application mobile. Je vous recommande toutefois de vous rendre au Centre des visiteurs du Parc National, à Zernez, où on vous donnera plein de conseils et d’informations utiles.

Adresse

Center dal Parc Naziun – Centre des visiteurs
7530 Zernez

www.nationalpark.ch/fr

Lien Google Maps

On y va comment ?

Le Parc National Suisse est accessible facilement en transports publics depuis la gare et le centre de Zernez, un service de cars postaux permet l’accès aux points de départ de la plupart des randonnées (parkings P1, P3, P4, P6, P8 et P10). J’ai toutefois eu beaucoup de mal à trouver cette information sur le site du parc (qui est vraiment très mal foutu), à nouveau je vous conseille de passer au Centre des visiteurs pour connaître les horaires des bus.

Pour se rendre à Zernez en train, comptez environ 2h30 depuis Zürich, 3h30 depuis Bern et 4h30 depuis Lausanne (les temps de trajet calculés par Google Maps sont relativement similaires en voiture). Le village est desservi régulièrement depuis Landquart, une commune située à l’entrée des Grisons, qui se trouve elle-même sur la ligne directe qui relie Zürich et Coire.

Si vous préférez vous y rendre en voiture, dix parkings situés le long de l’Ofenpass, la route qui traverse le Parc National, permettent l’accès aux différentes randonnées.

On dort où ?

Comme l’accès au parc national requiert un certain temps de trajet depuis mon côté de la Suisse, nous avions décidé de dormir deux nuits sur place, afin de pouvoir profiter d’une journée entière dans le parc. On trouve une dizaine d’hôtels dans le centre de Zernez, ainsi que l’hôtel Il Fuorn et la maison d’hôte Buffalora qui se trouvent tous les deux à l’intérieur du parc. Pour ma part, j’avais réservé une chambre dans un très mignon Bed & Breakfast trouvé sur Airbnb.

On mange où ?

A l’intérieur du parc, vous pouvez manger un morceau au restaurant de l’hôtel Il Fuorn, ou tout simplement emporter votre pique-nique: bien qu’il soit interdit de sortir des sentiers, les différents itinéraires disposent de zones de repos où il est possible de s’installer pour pique-niquer. Attention toutefois à ne laisser aucun déchet derrière vous !

Au centre de Zernez, vous trouverez un petit supermarché Coop pour acheter de quoi préparer vos sandwiches, ainsi qu’un café / boulangerie juste à côté si vous préférez les acheter déjà prêts, ou pour le petit déjeuner. Et pour le repas du soir, les restaurants ne manquent pas. Après une bonne journée de randonné, c’est l’occasion parfaite pour savourer une bonne fondue suisse, ou des capuns, la spécialité grisonne qui existe même en version végétarienne dans certains restaurants. Pour notre part, nous avons mangé les deux soirs où nous étions à Zernez au restaurant de l’hôtel Baer und Post, dont la carte proposait plusieurs choix végétariens.

6 commentaires

  1. Violaine

    Répondre

    Superbes photos! Cela donne envie de partir en balade. Je ne connais pas du tout la Suisse, mais je compte bien y remédier rapidement! 🙂 hihi

    Je te rejoins sur ton premier paragraphe, en Irlande c’est tentant de s’échapper en pleine nature tous les weekends (je le fais moi-même! 🙂 ).

    1. Aline

      Répondre

      La Suisse est vraiment un joli pays, j’ai tendance à l’oublier un peu, sans doute suis-je un peu blasée des forêts de sapins 😉

      Est-ce que tu explorais autant la région où tu vivais, avant de t’installer en Irlande ? Je me demande justement si on n’est pas davantage tenté d’explorer un pays qui n’est pas celui dans lequel on a grandi, et où on ne sait pas forcément combien de temps on restera… En tout cas c’est chouette que tu puisses profiter d’être là-bas pour faire plein d’escapades (et c’est chouette aussi pour les lecteurs de ton blog !)

      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

  2. Françoise

    Répondre

    merci Aline pour tes superbes photos et ta belle prose
    d’ailleurs sur tes conseil nous partons au lac noir dimanche: j’espère que nous ne serons pas déçus
    la maman d’Anne-Laure

  3. Laurelas

    Répondre

    C’est beau, beau! (Et j’ai jamais vu d’edelweiss je crois, de ma vie)(enfin peut-être quand j’étais en vacances à Megève en étant petite..?)

  4. Les Plaisirs Simples #10, – Emerveilleuse

    Répondre

    […] part, cette fois en Suisse, parce que là vraiment, on ne peut que vouloir y aller après avoir vu ces photos. […]

  5. MamzelDree

    Répondre

    Tes photos sont vraiment superbes ! Et ce lieu… wahou !

Répondre à MamzelDree Annuler la réponse.

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :