Une semaine de repas végétaliens – Septembre

Gratin d’aubergines et protéines de soja texturées façon moussaka – Recette de Échos Verts

Septembre est mon mois préféré à environ tous les égards, et notamment en ce qui concerne la diversité de légumes disponibles à cette saison.

Avec le retour des températures plus supportables fraîches, je retrouve peu à peu l’envie de préparer certains plats que je cuisine beaucoup moins en été, tels que des quiches ou des gratins. Dans ce billet, je vous propose donc un mélange d’idées de repas froids tout à fait adaptés aux beaux jours d’automne, et de plats chauds bien réconfortants.

On mange quoi en septembre ?

En septembre, on trouve encore sans problème de savoureux légumes d’été: tomates, courgettes, concombres, poivrons, aubergines, sans oublier les brocolis ou les haricots jusqu’à fin octobre. C’est également le début de la saison de certaines variétés de courges. Bref, il y a de quoi faire.

Au niveau des fruits, la belle saison touche à sa fin, mais on peut encore se régaler avec de nombreuses variétés de prunes, des figues, parfois les tous derniers abricots, et bien sûr des pommes et des poires fraichement récoltées, ainsi que les premières grappes de raisin.

Source: Vitaverdura (PDF) et Bio Suisse

Petits déjeuners & gourmandises

Dans certains cantons de Suisse romande, nous avons un jour férié en septembre durant lequel la tradition veut qu’on savoure une tarte aux pruneaux. Moi j’aime à la fois les lundis fériés et les tartes, alors clairement cette tradition là me plait 1 ! Petite précision: chez moi, ainsi d’après Wikipédia qu’en Franche-Comté, on parle de « pruneau » pour désigner une quetsche, pas un pruneau séché. Google a l’air de penser que la tarte aux pruneaux séchés est une idée tout à fait acceptable, j’avoue être un poil sceptique à ce sujet.

J’ai donc préparé cette délicieuse tarte aux pruneaux / quetsches / grosses prunes violettes que vous pouvez appeler comme ça vous chante, de la manière la plus simple qui soit: une pâte feuilletée sans beurre achetée en grande surface, des amandes moulues et un peu de sucre dans le fond, et beaucoup de fruits. JA-MAIS d’appareil sur les tartes aux fruits dans cette maison, je trouve que ça gâche tout 2 !

Et puis comme l’automne est presque là, qu’il fait enfin moins chaud, j’ai bien sûr eu envie de recommencer à faire des cinnamon rolls 3. Plutôt que ma recette habituelle – celle de La Gourmandise selon Angie qui est parfaite – j’ai eu envie de tester celle publiée il y a quelques jours sur Instagram par Mail0ves. Comme toutes les recettes de Mailody, j’ai trouvé celle-ci facile à réaliser et le résultat est un délice absolu !


Gratin d’aubergines aux PST façon moussaka

Je crois n’avoir jamais cuisiné de moussaka, en partie car je me souviens de celle – délicieuse – que préparait ma maman et qui lui prenait des heures, principalement car elle faisait rôtir les tranches d’aubergines à la poêle, par trois ou quatre, ce qui nécessite une patience dont je suis dépourvue. Pour cette recette trouvée sur Échos Verts, on fait cuire les aubergines au four: ça représente un gain de temps assez considérable.

Ça reste bien sûr un plat qui demande un certain temps de préparation, mais pas tellement plus que des lasagnes. Je pense qu’on doit même pouvoir faire cuire les aubergines la veille et les conserver au réfrigérateur.

Je compte en tout cas bien en refaire avant la fin de la saison des aubergines, car c’était délicieux !

Salade de riz au curry, fruits et simili-poulet

Cette idée provient d’un vieux livre Betty Bossi consacré aux salades, déniché dans la vaste collection de ma maman. À la base elle contient du poulet, mais on est en 2022, on peut le remplacer sans problème par un simili. Pour ma part j’ai utilisé un émincé de la marque Planted que j’aime beaucoup et qui est déjà déjà mariné avec du curry. Vous pouvez évidemment utiliser des aiguillettes végétales de n’importe quelle autre marque, ou remplacer le simili-poulet par des dès de tofu ou des protéines végétales texturées, et faire vous-même une petite marinade au curry.

La veille, j’ai fait cuire deux portions de riz, et rôti l’émincé végétal à la poêle. Il suffit ainsi de tout assembler avant de déguster.

La petite spécialité de cette salade, c’est qu’on y ajoute des fruits, comme dans un riz Casimir 4. La recette de base préconise des ananas et cerises en conserve ainsi que de la banane, mais je trouve ce mélange trop doux. J’ai donc conservé uniquement l’ananas, j’y ai ajouté des lamelles de pommes et de poivrons rôtis. On a ainsi des ingrédients un peu plus locaux, et l’association de saveurs fonctionne très bien.

Pour la sauce, on mélange un peu de jus de la boite d’ananas, du vinaigre de cidre, de l’huile, du curry, et une petite cuillère de chutney de mangue si on souhaite accentuer un peu le côté sucré-salé.

Tartines de fromage frais végétal et figues

C’était la première fois que je tentais ce genre de recette de « fromage » frais à tartiner maison, que j’avais repérée sur le blog L’Herboriste. Et bien j’en referai ! Cette petite préparation à base de tofu était à la fois très bonne et très rapide à préparer. Elle ressemble un peu à la recette de « ricotta » que j’ai l’habitude de faire (par exemple dans un gratin de pâtes avec des épinards surgelés), j’ai donc également utilisé du tofu lactofermenté plutôt que du tofu nature. J’ai également ajouté un peu de yaourt de soja, et un peu plus d’huile d’olive, car la texture me semblait un peu sèche.

Comme dans la recette de Coraline, j’ai réalisé mes petites tartines sur du pain grillé au four, avec de bonnes figues fraiches bien mûres et un filet de sirop d’érable.

Pâtes sauce crémeuse aux courgettes et haricots blancs

Une recette de pâtes aux courgettes qui change de celle que je fais d’habitude, trouvée chez La Petite Okara. J’ai beaucoup aimé la texture de la sauce, c’est une super idée d’y ajouter des haricots blancs.

J’ai également suivi le conseil de Marion d’ajouter quelques amandes effilées que j’ai fait griller à la poêle, ainsi que des pignons de pain. Un régal !

Tofu au paprika fumé, semoule et poivrons rôtis

Cette recette de tofu au paprika fumé de Déliacious est à la base destinée à confectionner des brochettes, à cuire au barbecue ou à la plancha. Je ne possède ni l’un, ni l’autre, mais pas de soucis: j’ai simplement fait rôtir les dés de tofu à la poêle, en déglaçant avec le reste de marinade.

Il s’agit d’une recette qui demande un peu d’anticipation: en effet, il est conseillé de laisser le tofu mariner au moins plusieurs heures, idéalement depuis la veille. Quitte à cuisiner à l’avance, j’ai également fait rôtir quatre gros poivrons, en suivant les conseils de Papilles et Pupilles, notamment son astuce pour pouvoir retirer facilement la peau des poivrons après la cuisson. Là aussi, entre le temps de cuisson et de repos, ça demande de s’y prendre un peu à l’avance.

À la fin de la cuisson du tofu, j’ai ajouté dans la poêle des tomates cerises que j’ai laissé confire quelques minutes. On peut aussi y mettre les lamelles de poivrons rôtis afin de les réchauffer, ou simplement les servir froid. J’ai accompagné tout ça de semoule de blé, ça serait sûrement très bon aussi avec du riz ou une autre céréale.

Wraps aux pois chiches et concombre

J’aime beaucoup les wraps, que je trouve bien pratiques à emmener en pique nique pour changer des sandwiches, mais je manque souvent d’idées de garniture. Le plus souvent, soit j’utilise un reste de chili sin carne, soit je fais des wraps façon BLT avec du tofu fumé.

Pour changer un peu, j’ai eu envie de tester cette recette proposée par Mélanie du blog Le Cul de Poule. Ça m’a beaucoup plu, c’est très frais et le goût des pois chiches se marie fort bien avec le concombre. J’ai également utilisé sa recette de mayo végétale maison, en inversant toutefois les quantités d’huile et de crème de soja: c’est un peu plus liquide, mais ça fonctionne très bien quand même et je préfère cette version moins grasse.

Quiche à la courge butternut et au fromage végétal

Soyons honnête dès le départ: cette recette avait pour but principal d’utiliser une bûchette de fromage façon chèvre de la marque Jay & Joy. Quand je mangeais encors des produits laitiers, j’adorais mettre des tranches de Chavroux sur mes quiches. C’est donc de pied ferme que j’ai attendu que ce petit fromage végétal fabriqué en France soit enfin disponible en Suisse. Coup de bol: c’est le deuxième produit de la marque qui a rejoint l’assortiment des supermarchés Coop 5.

Cette petite bûche prénomée Jil a un goût assez léger quand on vient de l’acheter, un peu plus prononcé après avoir passé une ou deux semaine au réfrigérateur (pas de panique: la date de conservation est suffisamment longue, je soupçonne que c’est même prévu exprès). Froid, il a une saveur assez classique de fromage végétal affiné, mais je trouve que le côté « chèvre » s’affirme un peu plus à la cuisson. Entendons-nous bien: ça reste très doux, et les amateurices de fromages très corsés trouveront sans doute que ça n’a rien à voir avec du fromage de chèvre; pour ma part je n’ai jamais partituclièrement aimé les fromages qui puent, ça me convient donc fort bien ainsi.

Je n’ai pas suivi de recette spécifique, mais voici en gros comment j’ai procédé.

On commence par bien laver la courge. La butternut n’a pas besoin d’être épluchée, mais pour ma part je préfère retirer au moins une partie de la peau; juste quelques coups d’économe suffisent. On y découpe ensuite des tranches d’environ 3 à 5 mm d’épaisseur, en quantité suffisante pour pouvoir faire plus ou moins trois couches; la quantité exacte va donc dépendre à la fois de la taille de la courge, et du diamètre du moule à tarte.

On répartit les tranches de courges sur une plaque pour le four, on les badigeonne d’un peu d’huile, et on les met à précuire pendant 10-15 minutes à 200°C. Il faut que la courge soit tendre, mais attention à ne pas trop la cuire, on veut conserver un peu de fermeté pour que la quiche se tienne bien.

Pendant ce temps, on prépare une portion de pâte à tarte maison (vous pouvez bien sûr aussi très bien utiliser une pâte brisée sans beurre du commerce), on l’étale et la dispose dans le moule.

Lorsque les tranches de courge sont prêtes, on enfourne la pâte pendant 10 minutes pour la faire cuire à blanc.

On en profite pour préparer l’appareil à quiche: 250 ml de crème de soja, 10 g de fécule de maïs, 5 g de farine de pois chiches, du sel, du poivre, de la noix de muscade. On mélange bien pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.

Quand la pâte à tarte sort du four, on y répartit les tranches de courge, en versant un peu d’appareil entre chaque couche. On coule ensuite le reste de l’appareil sur le dessus de la quiche, puis on garnit de rondelles de fromage végétal. On peut également saupoudrer un peu de levure maltée.

On enfourne ensuite à 200°C pour 20-25 minutes, jusqu’à ce que le dessus de la quiche soit bien doré.

Si comme moi il vous reste de la courge butternut, je vous conseille la recette de « fauxmage magique » de L’Herboriste, c’est délicieux !

Notes et références

  1. Même si ce n’est pas férié dans mon canton d’adoption, snif, car oui dans ce mini pays on n’allait quand même pas avoir tous congé en même temps (je vous raconte même pas le cirque des dates de vacances scolaires).
  2. Si pour une raison mystérieuse je voulais quand même ajouter un appareil, je mélangerais simplement de la crème végétale, une cuillère à soupe de fécule de maïs, un peu de sucre, et voilà.
  3. Je suis de la team « pas de saison pour les cinnamon rolls », mais je pense que j’en fait quand même plus souvent en automne et début d’hiver que le reste de l’année
  4. Une drôle de spécialité culinaire helvétique qui contient principalement des ingrédients pas suisses du tout.
  5. Les autres sont vendus sur le e-shop Vigan, je ne les ai pour l’instant jamais trouvés ailleurs.

2 commentaires

  1. Aurore - Animal Sensible

    Répondre

    Non mais cet article qui donne faim

    Je suis tellement contente d’accueillir l’automne et ses plats, fruits et légumes de saison (sauf leur prix ).
    Tes photos sont super photogéniques et alléchantes

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup Aurore <3

      C'est vraiment quelque chose que j'adore aux changements de saison, retrouver les fruits et légumes que je n'ai pas mangé depuis plusieurs mois (genre mes pommes préférées devraient bientôt être de retour, et je sais que la première tarte de l'automne aura une saveur toute particulière )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :