Une semaine de repas végétaliens – Mars

Risotto végétalien aux champignons de Paris, tomates séchées et fromage végétal

Voilà une éternité – un an, en réalité, mais l’année en question ne donne-t-elle pas l’impression d’avoir duré une plus ou moins éternité ? – que je ne vous avais pas proposé une petite liste d’idées repas pour une semaine végétalienne.

C’est donc parti pour une sélection de fin d’hiver, qui comprend aussi bien des plats doudou et réconfortants (matez un peu l’assiette de spaghetti carbo sur la photo ci-dessus !) que des repas plus légers, parce qu’il parait que même en mars c’est une bonne idée de manger des légumes. À ce propos, comme en février dernier, j’espère toujours que vous aimez les carottes et les patates (et les endives crues) (en ce moment, je me dis souvent qu’heureusement, j’aime les carottes et les endives crues).

On mange quoi en mars ?

On ne va pas se mentir: mars c’est un peu le pire du pire niveau diversité de fruits et légumes de saison. En Suisse, c’est la toute fin de la saison des courges, on est en plein dans le creux entre la fin des légumes d’hiver et le début des légumes printaniers. La bonne nouvelle, c’est que l’ail des ours est bientôt de retour !

Sur les stands du marché, on trouve bien sûr des patates et des carottes ainsi que quelques autres légumes racines comme le céleri, des poireaux, diverses sortes de choux, des endives, de la mâche, des radis. C’est également le début de la saison des épinards.

Du côté des fruits, heureusement qu’il y a les pommes – c’est le tout dernier moment pour profiter des pommes Boskoop, aka les meilleures pommes à cuir – et les poires, ainsi que les derniers kiwis. Vivement le retour des bons fruits d’été !

Source: Vitaverdura (PDF) et Bio Suisse (PDF)


Petits déjeuners, desserts, en-cas

En semaine, mon petit déjeuner de prédilection reste un bol de granola accompagné d’un peu de yaourt végétal et d’un fruit; contrairement aux tartines, ça a l’avantage de me rassasier jusqu’à midi. J’ai un peu perdu l’habitude de préparer mon granola maison, et j’aime beaucoup ceux de la marque Gran’Hola. Derrière cette petite entreprise biennoise, il y a mes copaines Marie-Gabrielle et Loïc, qui produisent leur granola pas très loin de chez moi et proposent plusieurs variétés fort délicieuses – dont une qui contient uniquement des ingrédients suisses.

Bol de granola artisanal accompagné de yaourt végétal et d'un kiwi
Taillaule neuchâteloise végétalienne

Pour les petits déjeuners du week-end, j’ai tenté de végétaliser la recette de la taillaule, une brioche traditionnelle du canton de Neuchâtel, et ma foi c’est une grande réussite. La recette est disponible par ici.

Je cuisine assez rarement des desserts et des goûters maison, parce que vous savez, la flemme (et aussi il y a depuis quelques mois une boulangerie-pâtisserie végane dans ma ville). Mais dans un élan de motivation, j’ai eu envie de tester ces deux recettes qui me semblaient faciles et rapides: le strudel aux pommes caramélisées de Mail0ves, ainsi que le cake marbré de L’Herboriste – Cuisine végétale. Dans les deux cas c’était effectivement facile et rapide, et surtout délicieux !

Strudel aux pommes végétalien
Cake marbré végétalien

Risotto aux champignons de Paris et tomates séchées

Un tout simple risotto aux champignons de Paris et cèpes séchés. J’aime y ajouter des tomates séchées qui ajoutent une merveilleuse saveur au plat.

Depuis que j’ai arrêté de manger du fromage, je remplace le parmesan et le gruyère râpé dans la plupart des plats, dont le risotto, par de la levure maltée; c’est bien sûr différent mais très très bon aussi.

Et puis récemment, j’ai commandé un fromage végétal italien, qui venait d’être ajouté à l’assortiment du eshop vegan Fabulous (il est également disponible dans certaines épiceries bio et grands supermarchés Coop). Il faut savoir que je suis très difficile avec les fromages végétaux, et particulièrement ceux à pâte dure; j’en ai goûté un certain nombre, ils contiennent presque toujours de l’huile de coco qui apporte un petit arrière-goût douceâtre que je trouve déplaisant et écœurant. Et bien quelle joie de constater que ce n’est pas du tout le cas de celui-ci, dont le goût se rapproche vraiment de celui du parmesan, avec une composition irréprochable. C’est assez bluffant, et j’avoue avoir été ravie de retrouver cette saveur fromagère dans mon risotto.

Spaghetti à la carbonara végétalienne

Je crois n’avoir mangé qu’une seule fois des vrais spaghettis à la carbonara: c’était au restaurant, j’avais une dizaine d’années, on m’a apporté un plat de pâtes avec un jaune d’œuf cru dessus, j’ai trouvé ça parfaitement immonde (un jaune d’œuf cru, quelle idée sérieux). À la maison, on appelait carbonara la sauce à la crème, champignons et lardons que préparait ma maman, j’ignorais totalement que ça n’était en réalité pas du tout une carbonara.

Bref, même quand je mangeais encore des œufs, le truc du jaune cru ou à peine cuit ne m’a vraiment jamais emballée; par contre une carbo en version végétalienne c’est un grand oui ! Cette recette de La Petite Okara est à la fois délicieuse et facile à préparer (malgré la liste d’ingrédients un peu longue).

Et j’ai déjà mentionné combien j’aime les lardons de tofu fumé !

Spaghetti à la carbonara végétalienne

Riz aux légumes et seitan façon chorizo

Je cuisine assez rarement du seitan maison, parce que la cuisson est un peu longue, mais le secret en réalité c’est juste de le préparer à l’avance; le jour-même, il ne reste qu’à le passer à la poêle, et c’est prêt.

Le gros avantage du seitan maison, c’est qu’on l’assaisonne comme on veut et qu’on lui donne la forme qu’on veut. Ici, on est sur une inspiration chorizo, avec du paprika fumé et du coulis de tomate. La recette que j’ai faite est celle de Eva les Petits Plats, qui intègre également du tofu rosso à sa préparation. J’ai trouvé la texture vraiment réussie, très tendre et à peine croustillant en surface.

Ce seitan-chorizo nous a servi d’accompagnement avec une poêlée de riz et de légumes à la sauce tomate et au jus de citron. Un délice !

Riz aux légumes et seitan façon chorizo

Salade hivernale: endives, carottes, pommes, lentilles vertes citronnées

Une belle salade d’hiver, avec des endives crues (c’est aussi très bon avec du chou chinois, que je préfère d’ailleurs habituellement aux endives, mais il semble que ce foutu mois de mars soit LE mois de l’année où il n’y a pas de chou chinois), deux carottes râpées, une petite pomme, des lentilles vertes que j’ai faites cuire avec de l’ail et du jus de citron, des graines de tournesol, et une sauce bien onctueuse inspirée de cette recette du blog Rose Citron.

Salade hivernale: endives, carottes râpées, pomme, lentilles vertes

Wok de nouilles soba aux légumes

Un plat très simple et rapide à préparer, qui peut sans problème s’adapter en fonction des légumes qu’on a à disposition. Ici, c’était des poireaux et des carottes, ainsi que des oignons et beaucoup d’ail.

On commence par faire cuire les nouilles soba selon les instructions du paquet. Ce n’est pas grave si elles sont prêtes avant les légumes puisqu’elles se réchaufferont de toute façon dans le wok à la fin. On coupe ensuite tous les légumes au format souhaité: oignons en tout petits morceaux, ail écrasé, carottes en batonnets assez fin et poireau en lamelles. Dans un wok (ou une grande poêle), on fait chauffer de l’huile de sésame, dans laquelle on fait revenir les légumes à feu moyen.

Quand les carottes commencent à s’attendrir, on déglace avec un peu d’eau et on ajoute deux bonnes cuillères à soupe de sauce soja. On laisse cuire tout ça tranquillement jusqu’à la cuisson souhaitée, personnellement dans ce genre de recette j’aime que les carottes restent un peu croquantes.

On assaisonne avec du poivre et un peu de sel si nécessaire, on ajoute les nouilles dans le wok, ainsi que le jus d’un citron. On mélange encore bien tout ça pour réchauffer les nouilles et les imbiber de sauce, et c’est prêt !

Wok de légumes et nouilles soba

Chaussons aux haricots rouges, oignons et carottes

Des petits chaussons inspirés des empanadas sud-américaines, farcies avec des dés de carottes, de l’oignon et des haricots rouges. J’ai tout simplement fait revenir les morceaux d’oignons et de carottes dans une poêle avant d’ajouter un peu d’eau, du concentré de tomate, du paprika, du chili, du poivre, un peu de bouillon de légumes. J’ai laissé mijoté tout ça jusqu’à ce que les carottes soient tendres.

J’ai utilisé de la pâte à tarte maison pour faire les chaussons (une portion avec 160g de farine nous a permis d’en faire six), mais ça marche aussi avec une pâte brisée du commerce ou de la pâte feuilletée.

Pour façonner les chaussons, on découpe des cercles avec un emporte-pièce, on met un peu de farce au milieu (attention à ne pas trop en mettre, sinon ça ne fermera pas bien), on humidifie le pourtour de la pâte avec un peu d’eau, on replie, et on scelle bien les bords en les écrasant à l’aide d’une fourchette. On les fait ensuite cuire au four jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Bonus: comme il nous est resté beaucoup de farce, ça nous servi de base pour un chili la semaine suivante.

Chaussons végétaliens aux carottes et haricots rouges

Émincé de « poulet » végétal, sauce au jus de pommes, rösti

Il y a quelques semaines, j’ai eu envie de tester les simili-poulet de la marque zurichoise Planted, qu’on trouve en ligne mais aussi en grandes surfaces. J’aime bien acheter ce genre de produits de temps en temps, par curiosité et parce que certains sont vraiment bluffants. Dans ce cas précis, la composition est en plus tout à fait correcte, c’est intéressant d’un point de vue nutritionnel, et il s’agit d’une marque indépendante qui n’appartient pas à un gros groupe. C’est donc plutôt chouette !

L’émincé « à la thurgovienne » est une spécialité suisse, plus précisément du canton de Thurgovie, région réputée pour ses pommiers et son cidre. J’ai simplement fait revenir dans un peu d’huile d’olive les morceaux d’émincé végétal avec des oignons et des épices pour volaille, avant d’ajouter 150 ml de jus de pomme, 150 ml d’eau et une cuillère à café de fécule de maïs diluée dans de l’eau froide. J’ai laissé mijoter une dizaine de minutes, coupé une petite pomme en quartiers fins que j’ai ajoutés à la préparation, laissé cuire encore 5 minutes, et c’est tout.

Pour accompagner tout ça, une autre spécialité suisse allemande: des röstiqui se prononcent « reuchti » et pas « rostie », on vous entend les Français‧es. Il s’agit de pommes de terre râpées et rôties à la poêle, un des plats les plus traditionnels de la cuisine helvétique.

Selon les recettes, on utilise soit des pommes de terres cuites en robe des champ au moins 24 heures à l’avance, soit des pommes de terre crues, soit un mélange des deux. Normalement, on est censé former une belle galette qui se lie bien grâce à l’amidon, devient croustillante à l’extérieur tout en restant moelleuse à l’intérieur. Moi j’ai un niveau super-noob en matière de rösti: impossible d’en faire quelque chose qui ressemble vraiment à une galette (pourtant on a même ressorti notre vieille poêle en Teflon cracra pour l’occasion), mais devinez quoi ? C’était délicieux quand même !

Émincé de "poulet" végétal à la thurgovienne (sauce au jus de pomme) et rösti

5 commentaires

  1. L'Herboriste

    Répondre

    Merci pour le partage et pour ces belles photos ♥

    1. Aline

      Répondre

      Merci à toi pour ton petit mot et pour cette délicieuse recette ! 🙂

  2. Aurore - Animal Sensible

    Répondre

    En plus de m’avoir régalé les papilles par procuration (et donné envie de refaire cette recette de carbo !!!), tu m’as appris quel était la véritable prononciation des rösti (qui se prononce donc de la même façon que les français mais avec un rösti dans la bouche ).

    1. Aline

      Répondre

      Haha oui pour la prononciation de rösti c’est un peu ça en effet 😀

      Et ces carbo quoi !! J’aime énormément cette recette, trop bon.

  3. Marianne

    Répondre

    Super article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.