Une semaine de repas végétaliens – Février

Couscous aux légumes d'hiver et tfaya
Couscous aux légumes d’hiver et tfaya – Recette de La Petite Okara

Me revoici avec une sélection d’idées de repas pour une semaine 100% végétalienne. Et alors autant vous dire que ce n’était pas simple à planifier, vu que février est à peu près le mois qui m’inspire le moins niveau alimentation de saison.

Je le ressens chaque hiver, ce gros coup de « raaaaaaaaah j’en ai marre des poireaux ». Est-ce que je radote avec ça plus ou moins chaque année ? Oui, absolument. Il nous arrive d’ailleurs de cuisiner des légumes surgelés (surtout des haricots, qui à défaut d’être frais sont au moins suisses), du brocoli ou du chou fleur italiens, histoire de varier un peu et de ne pas trop déprimer. Pour cette semaine, j’ai néanmoins préféré vous proposer uniquement des idées de repas avec des légumes de saison et locaux.

Du coup bon ben j’espère que vous aimez les carottes et les patates – contrairement aux poireaux, je n’en ai jamais marre des carottes et des patates, il se peut donc que j’en mette partout.

On mange quoi en février ?

Février, c’est la fin de la saison des courges, on profite notamment des tous derniers potimarrons (chez moi en tout cas il s’agit de la première variété de courges à disparaître de l’assortiment des producteurs du marché et des épiceries bio où je m’approvisionne, c’est ballot vu que ce sont aussi mes préférées).

En Suisse on approche également de la fin de la saison des patates douces et j’en suis bien triste. Sinon: des carottes, des carottes, quelques carottes, des pommes de terre, plein de variétés de choux, des poireaux, quelques sortes de salades et des légumes racines dont le panais, le topinambour et certaines variétés de navet / chou-rave / chou-navet / céleri-rave – je vous avoue que je ne comprends rien à ces légumes-là qui portent en plus des noms différents entre la Suisse et la France, mais vous avez compris l’idée.

Bref, trouver des idées un peu appétissantes demande une certaine dose d’imagination.

Du côté des fruits, on est en pleine période du trio pommes-poires-kiwi. On arrive d’ailleurs déjà à la fin de la saison des pommes Boskoop, mes petites préférées, j’en profite donc au maximum avant l’automne prochain.

Source: Vitaverdura (PDF) et Bio Suisse (PDF)


Petits déjeuners et desserts

Pendant l’hiver, je continue à me préparer des porridges bien chauds les matins où j’ai un peu de temps. Je fais toujours la même recette que j’avais partagée dans ce billet de novembre 2018.

Les autres jours, je mange des tartines de tresse maison avec de la bonne confiture de mûres confectionnée par ma maman, ou un bol de granola accompagné d’un kiwi et de lait d’avoine.

Pour mes envies de sucre de l’après-midi, j’ai préparé les cookies au beurre de cacahuète de Lloyd Lang avec des noix de pécan à la place des cranberries séchées, ainsi que les muffins moelleux à la poire et au chocolat de Season Square – notez si vous testez cette recette que la quantité de pâte est indiquée pour 5 muffins, et j’en ai eu largement assez pour 12, dans un moule à muffins standard.

Muffins végétaliens à la poire et au chocolat

Couscous aux légumes l’hiver et tfaya

Nous cuisinons souvent du couscous aux patates douces à cette saison, mais comme on arrive déjà en fin de saison et que celles que nous avons trouvées en épicerie bio coûtaient un rein, je me suis dit que c’était l’occasion de tester d’autres légumes. Nous nous sommes inspirés de cette recette de La Petite Okara, avec les légumes qu’on a trouvés au marché: des carottes évidemment, et du navet – enfin je crois que c’est du navet, et qu’on appelle ça une rave chez moi, je vous jure que je ne comprends rien à ces légumes – ainsi qu’un morceau de la courge butternut qu’il restait de la « sauce fromagère ».

Comme Marion le conseille dans sa vidéo, nous avons également préparé du tfaya, un confit d’oignons à la cannelle et aux raisins secs, servi traditionnellement au Maroc pour accompagner le couscous. Et vous pouvez me croire, elle n’exagère pas DU TOUT lorsqu’elle dit dans sa vidéo que ça transforme le plat. Le petit goût sucré du tfaya se marie merveilleusement aux saveurs du ras el-hanout, c’était un vrai délice.

Velouté de poireaux et haricots blancs au persil, tartines de fromage végétal

Une petite soupe toute simple et plutôt rapide à préparer. On a commencé par fait revenir dans un peu d’huile deux poireaux – blancs et parties vertes, pas de gaspillage – avec de l’ail écrasé, avant de cuire tout ça dans un litre d’eau, avec du bouillon de légumes, beaucoup de persil, du poivre et de l’oignon séché. Une fois le poireau cuit, on a ajouté un bocal de haricots blancs déjà cuits et on a mixé le tout.

Pour être parfaitement honnête, je n’ai pas trouvé ça dingue, ni au niveau du goût, ni de la texture, mais il faut dire que je n’aime pas trop les soupes d’une manière générale. Mon mari a en revanche beaucoup aimé. Nous avons complété notre repas avec des tartines de fromage végétal.

Velouté de poireaux et haricots blancs, tartines de fromage végétal

Hachis parmentier aux lentilles vertes et à la patate douce

Le hachis parmentier est un plat que j’adore manger à cette saison, en variant les ingrédients selon ce dont j’ai envie et ce que j’ai à disposition. J’en avais d’ailleurs partagé une version totalement différente de celle-ci il y a quelques années.

Pour cette recette, nous avons utilisé des lentilles vertes, des carottes, des patates douces et des pommes de terre cultivées dans notre région, ainsi qu’une conserve de sauce tomate que j’avais faite l’été dernier. On a donc un repas végétalien et local, en plus bien sûr d’être délicieux.

Hachis parmentier végétalien aux lentilles vertes et patates douces

Galettes de sarrasin aux champignons et tofu fumé

Comme c’était la fête des crêpes et qu’on ne plaisante pas avec une tradition aussi importante, nous avons préparé des galettes de sarrasin accompagnées d’une sauce crémeuse au tofu fumé et aux champignons.

Nous avions prévu d’inaugurer notre super poêle à crêpes en fonte, mais la pâte était trop épaisse, ça n’allait pas du tout et plutôt que balancer une crêpière de 4 kg par la fenêtre nous avons fini par sortir notre appareil « crêpes-party ». Voilà, la vraie vie quoi. Mais les galettes étaient très bonnes quand même. Et nous avons trouvé du vrai cidre breton dans notre Suisse germanique, cette fête des crêpes était donc une réussite !

Seitan maison façon bourguignon, pommes de terre rissolées

Habituellement, lorsque nous mangeons du seitan, nous l’achetons tout prêt; soit en version émincé à poêler, soit sous forme de simili-carné comme des saucisses ou de la charcuterie. Mais quand j’ai vu passer la dernière vidéo de Eva les petits plats, j’ai eu très envie de tester cette version maison – d’autant plus que nous avions beaucoup aimé son rôti farci, que nous avions cuisiné pour le nouvel an. Le seitan maison, c’est un peu long à préparer, surtout à cause des deux étapes de cuisson, mais avec les bons ingrédients et les bons gestes le résultat est délicieux.

Comme ce repas était prévu pour un soir de semaine, nous avons anticipé le truc et préparé le seitan – y compris la première cuisson à l’eau – en même temps qu’un de nos repas du week-end. Nous l’avons ensuite conservé au réfrigérateur quelques jours, ainsi il ne nous restait plus qu’à préparer le bourguignon le soir voulu.

Cette fois encore, j’ai trouvé la texture du seitan parfaite, bien tendre et pas du tout caoutchouteuse. Eva détaille très bien les étapes de préparation dans sa vidéo, si on suit bien ses instructions, notamment à propos du pétrissage, je pense que c’est impossible de le rater.

J’adore accompagner ce genre de plat d’une bonne purée maison, mais cette fois-ci nous avons plutôt choisi de faire des petits dés de pommes de terre rissolées à la poêle. C’était bien bon !

Seitan bourguignon et pommes de terre rôties
Seitan à la bourguignonne – recette de Eva les petits plats

Mac and cheese végétalien à la courge butternut

Un repas très réconfortant que j’apprécie beaucoup à cette saison. Nous avons utilisé la recette du livre Vegan Débutant de Marie LaForêt, à laquelle nous avons ajouté une cuillère à soupe de purée de noix de cajou. On trouve plein de variantes de cette « sauce fromagère » à base de courge sur Internet, par exemple chez Rose Citron ou Blooming Nolwenn. La version d’Alice Esmeralda à base de carottes et de chou fleur a l’air très sympa aussi.

Il s’agit d’un plat facile à préparer, plus sain et moins lourd que des pâtes au fromage et à la crème, mais pas moins délicieux !

Croque-monsieur végétalien

Un petit repas très comfort food que je suis très heureuse de remanger sans produits issus de l’exploitation des animaux. Il y a un ou deux ans, mon amie J. m’a demandé comment je ferais un croque-monsieur en version végétalienne. Je pense avoir grogné qu’on n’est n’as pas obligé de tout reproduire en version végétalienne, gna gna gna. Sauf que pourquoi pas hein ? C’est si bon un croque-monsieur, il n’y a pas de raison de s’en priver uniquement parce qu’on a décidé de ne plus manger d’animaux. Je fais en revanche attention aux ingrédients que j’utilise, j’imagine que sinon ça peut vite être inmangeable.

On trouve plein d’idées très appétissantes sur Internet, avec des légumes grillés, des champignons, des pestos, … Pour ma part, j’avais envie de me rapprocher de la version classique que j’aimais avant de devenir végétarienne.

Pour remplacer le jambon, mon choix se porte en général sur les tranches de seitan fumées de la marque Wheaty, que je trouve très bonnes quand elles sont chauffées – un peu moins lorsqu’elles sont froides. Si vous évitez le gluten, ça fonctionne aussi très bien avec des tranches de tofu fumé, à condition d’utiliser du bon tofu fumé puisqu’on ne va pas masquer le goût sous une marinade. Par exemple ceux de Taifun, Swissoja ou Soy, qui en plus d’être délicieux sont fabriqués avec du soja allemand, suisse, autrichien et français.

Pour le fromage, ça se corse un peu et surtout ça va dépendre des goûts de chacun·e. J’ai goûté plusieurs fromages végétaux à pâte dure qui ne m’ont guère convaincue avant d’en trouver que j’aime bien, ceux de la marque allemande Wilmersburger. Contrairement par exemple à ceux de Violife (que je n’aime pas du tout), on ne sent pas le goût de l’huile de coco pourtant présente dans la composition. On les trouve en bloc ou déjà tranchés, dans plusieurs variétés: le queen style qui imite le cheddar est top dans les burgers, et pour nos petits croque-monsieur nous avons testé les versions aux champignons et aux herbes. La version classique, moins originale mais très bonne aussi, est vendue en Suisse dans les supermarchés Coop au rayon végé. Sinon il paraît que ceux de la marque Tartex fondent très bien, mais je ne les trouve pas chez moi et ne peux donc pas confirmer.

On peut aussi préparer un fromage végétal maison, par exemple cette recette de Lloyd Lang, à base de patate douce, sans oléagineux ni soja ni huile de coco.

J’ai utilisé du pain de mie à l’épeautre de grande surface, si vous êtes plus motivé·e que moi pour la boulange vous pouvez tenter cette recette de La Fée Stéphanie, ou sa variante proposée par ma copine Tina. Ou utiliser un vrai bon pain de boulangerie, ça fonctionne aussi !

Croque monsieur végétalien

J’espère que ce billet vous aura donné un peu d’inspiration si vous en manquez autant que moi à cette saison ! Vous mangez quoi, vous, en hiver ?

5 commentaires

  1. romain

    Répondre

    Merci pour toutes ces idées !

  2. Virginie

    Répondre

    Coucou,
    J’adore tes billets où tu partages des recettes 🙂
    Même si je ne suis pas vegan, c’est toujours de bonnes inspirations à tester!
    Bisous
    Virginie

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup Virginie ♥︎ Je suis vraiment très contente si ça te donne envie de tester des recettes végétales !
      Bisous à toi

  3. lispa

    Répondre

    Vraiment, un grand merci pour toutes ces idées-recttes, j’adore ce genre d’article !

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Ça me fait très plaisir, je suis super contente de savoir que ce genre de billet est utile et apprécié 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>