Petit déjeuner végétalien: la tresse du dimanche

Petit déjeuner dominical: tresse végétalienne maison, confiture, pâte à tartiner et café noir

Pour Noël, mon mari et moi nous sommes offert comme cadeau commun un robot pâtissier de grandes personnes, qui trône désormais dans notre cuisine – rarement rangée la cuisine, n’exagérons pas – de grandes personnes. Le robot pâtissier, dans ma tête c’est un de ces trucs ultimes de la vie d’adulte, celui sans lequel tu n’imagines pas la cuisine de tes parents mais dont tu te passes sans aucune problème dix ans après avoir commencé à payer tes impôts. Jusqu’au jour où tu te dis que là vraiment rien ne va plus, il t’en faut absolument un.

Pour moi, l’objectif principal était de pouvoir pétrir des trucs, parce que j’ai beau adorer manger des bonnes petites brioches maison végétaliennes, je suis une grosse feignasse du pétrissage et j’en fais donc très rarement – et à l’heure actuelle mes chats ont beau maîtriser à la perfection l’art de me pétrir le gras du ventre, pour la pâte à pain je les trouve peu coopératifs. Plus spécifiquement, j’avais très envie de pouvoir confectionner régulièrement de la tresse, une sorte de pain brioché traditionnel des petits déjeuners helvétiques et introuvable dans le commerce en version végétalienne.

Les tartines tresse confiture, non seulement c’est délicieux, mais c’est aussi pour moi un souvenir qui remonte à loin. J’ai grandi avec la tresse maison de ma maman, dont j’avais ramené la recette d’un de mes cours de catéchisme quand j’étais à l’école primaire – seule année où j’ai aimé le catéchisme: on commençait chaque cours par un bon gros goûter. Nous la préparions en général ensemble, j’étais en charge du mélange levure-sucre, puis du tressage. C’est donc avec 25 ans d’expérience en tressage de tresse approximatif – et de mélange levure-sucre – que je vous propose cette adaptation sans produits laitiers ni œufs de la recette héritée de ma prof de catéchisme, et récupérée dans le carnet culinaire de ma maman.

Ingrédients pour 2 petites tresses ou une moyenne

Les petites tresses suffisent pour 2-3 petits déjeuners pour deux personnes, et j’en congèle généralement une pour la semaine suivante. Il est tout à fait possible de doubler toutes les quantités pour faire deux tresses de taille moyenne ou une très grande, selon le nombre de personnes que vous souhaitez nourrir.

La tresse maison se conserve sans problème plusieurs jours. J’aime également beaucoup manger mes tartines toastées, et si la tresse devient un peu trop sèche elle fera une excellente base de pain perdu.

  • 500 g de farine
  • 1,5 cuillère à café de sel
  • 1/2 cube de levure boulangère fraiche (21 g)
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 3 dl de lait végétal – j’utilise du lait d’avoine, c’est sûrement très bien aussi avec du lait de soja voire d’amande pour un côté un peu plus sucré
  • 60 g de margarine fondue ou d’huile de colza – je prends l’huile de colza « goût beurre » de la marque Sabo que j’ai découverte grâce à Tina et qu’on trouve en Suisse dans les supermarchés Coop
  • Pour la dorure: une cuillère à soupe de lait végétal et une cuillère à café de sirop d’érable

Commencez par faire tiédir le lait végétal à feux doux. Attention, le lait doit être juste tiède. S’il commence à fumer, c’est déjà trop chaud et ça risque d’empêcher la pâte de lever correctement. Laissez-le refroidir un peu si nécessaire.

Dans un bol, émiettez la levure fraiche et mélangez avec le sucre. Au bout d’environ une minute, la levure va se dissoudre et devenir liquide. Ajoutez-y une cuillère à soupe de lait tiède.

Recette de tresse maison: émietter la levure fraiche Recette de tresse maison: mélanger la levure avec le sucre Recette de tresse maison: la levure devient liquide

Mélangez le reste du lait avec l’huile végétale ou la margarine fondue.

Mettez la farine dans un saladier, ajoutez-y le sel et formez un puits. Versez-y la levure diluée et le mélange lait–huile, incorporez bien le tout pour que le mélange soit homogène. C’est ensuite le moment de pétrir. Personnellement, je laisse le robot s’en charger pendant une dizaine de minutes à vitesse lente, puis je termine à la main pendant 1-2 minutes. Vous pouvez aussi tout faire à la main, mais c’est important de pétrir assez longtemps.

Au terme du pétrissage, vous devriez avoir une boule de pâte lisse et élastique, à peine collante. Placez-la dans un grand saladier recouvert d’un torchon de cuisine humide, et installez le tout à l’abri des courants d’air, de préférence à proximité d’une source de chaleur – par exemple à côté d’un radiateur pas trop chaud.

Laissez lever pendant environ 1h30. La pâte est censée doubler de volume, prévoyez donc un récipient assez grand.

Boule de pâte à tresse avant la levée Boule de pâte à tresse après la levée

Séparez la pâte en morceaux de taille égale en fonction du nombre de tresses que vous souhaitez réaliser. Pour chaque tresse, roulez deux boudins de même longueur et de même volume. Idéalement il faudrait que les extrémités soit un peu plus fines que le milieu.

On passe ensuite au tressage. En demandant à Google, vous trouverez plein de schémas et de vidéos expliquant l’art du tressage de tresse, selon une méthode horizontale que je ne trouve pas évidente du tout à maitriser. Je lui préfère donc un « tressage vertical », le principe est exactement le même mais je trouve la technique plus facile. En théorie le résultat est aussi censé être le même, chez moi ça a toujours donné un truc un peu approximatif, mais promis au moment de savourer les tartines ça ne change rien du tout. Voici comment je procède:

1. On commence par disposer les deux pâtons (j’adore ce mot, pâton pâton pâton) en croix.

2. On croise les deux côtés du pâton du dessous par dessus celui du dessus.

3. On fait pareil avec le pâton du dessus.

4. Et on continue jusqu’au bout !

5. Arrivé au bout des pâtons, on pose délicatement la tresse à l’horizontale, on presse bien les extrémités ensemble, on aplatit un peu et on rabat tout ça sous la tresse.

Technique tressage de tresse, étape 1: disposer les pâtons en croix Technique tressage de tresse, étape 2: croiser les bouts du pâton du dessous Technique tressage de tresse, étape 3: croiser les bouts du pâton du dessusTechnique tressage de tresse, étape 4: on continue de croiser les pâtons Technique tressage de tresse Technique tressage de tresse: deux jolies tresses avant la cuisson

Installez vos tresses sur une plaque allant au four, sans trop les serrer car elles vont encore grossir. Replacez le torchon par-dessus et laissez lever une nouvelle fois pendant 30 minutes.

⚠️ Préchauffez le four à 210°C.

Une fois que les tresses ont bien levé, badigeonnez-les avec le mélange de lait végétal et de sirop d’érable et hop au four. Le temps de cuisson variera un peu en fonction de la taille de votre/vos tresse(s) mais aussi de votre four: comptez environ 25-30 minutes pour deux petites (250 g de farine), et plutôt 35 minutes pour une tresse moyenne (500 g de farine). Il faut qu’elle soit bien brune dorée.

Si vous faites deux tresses et souhaitez en congeler une, sortez-la du four après environ 20 minutes de cuisson – elle doit avoir à peine commencé à se colorer. Laissez-la refroidir complètement avant de la mettre au congélateur. La veille du jour où vous voudrez la manger, il suffira de la remettre au four encore congelée et de terminer la cuisson pendant une trentaine de minutes. Elle sera ainsi comme fraiche !

Une fois sortie du four, il ne vous reste plus qu’à résister – ou pas – à l’envie de la dévorer tout de suite, encore chaude. Bon appétit !

Tresse végétalienne, confitures maison et café noir

4 commentaires

  1. Tina

    Répondre

    Elle est magnifique ❤️❤️❤️

    1. Aline

      Répondre

      Merci ! 🙂

  2. Marion Maillet

    Répondre

    Aie aie aie, mais il FAUT que j’essaie ça !
    Jamais eu de robot chez mes parents ou chez moi, je vais me retrousser les mimines !!

    1. Aline

      Répondre

      Oh j’espère que ça te plaira ! Dis-moi si tu essaies la recette 🙂

      Ça marche évidemment aussi très bien avec un pétrissage manuel, même si j’ai tendance à trouver la pâte un peu moins aérée (mais c’est peut-être parce que je n’y mets pas assez d’huile de coude ^^’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>