Pesto végétalien à l’ail des ours et aux tomates séchées

Pesto végétalien à l'ail des ours et aux tomates séchées

Ce petit pesto printanier, c’est une des premières recettes que j’avais partagées ici il y a pile quatre ans, peu après l’ouverture de ce blog.

En quatre ans, mon alimentation a beaucoup évolué; je tends aujourd’hui vers le végétalisme et j’ai peu à peu adapté les recettes végétariennes que je cuisinais régulièrement pour en supprimer les œufs et les produits laitiers.

Comme pour la plupart des personnes qui débutent dans le végétalisme, arrêter de manger du fromage n’a pas été une mince affaire; il y a quelques années, j’aurais probablement été la première à crier au scandale à l’idée d’un pesto – ou de n’importe plat de pâtes – qui ne contienne pas au moins une demi tonne de parmesan râpé (j’exagère à peine mon addiction de l’époque). À présent, le goût du fromage m’écœure très vite lorsqu’il m’arrive de manger un plat qui en contient hors de chez moi – croyez bien que j’en suis la première étonnée.

Pour revenir à ce pesto sans parmesan, je ne vous dirai pas qu’il est plus léger (ça reste bien gras) ou plus digeste (ça reste bien gras) que sa version plus traditionnelle, mais je peux vous garantir qu’il est au moins aussi savoureux !

Spaghetti au pesto d'ail des ours et tomates séchées

Ingrédients pour 4 portions

Toutes les quantités sont approximatives et peuvent être adaptées selon vos goûts.

  • 100 g de feuilles d’ail des ours
  • 60 – 80 g de tomates séchées (les tomates séchées atténuent le goût de l’ail des ours, à doser donc selon l’intensité souhaitée)
  • 60 ml d’huile d’olive extra vierge pressée à froid
  • Une cuillère à soupe de levure maltée
  • Un peu de poivre et de sel
  • Une poignée d’amandes émondées ou de cerneaux de noix (facultatif)
  • Une poignée de pignons de pin (facultatif)

Commencez par laver soigneusement les feuilles d’ail des ours. Égouttez les tomates séchées et absorbez éventuellement le surplus d’huile dont elles sont imbibées entre deux feuilles d’essuie-tout.

Hachez grossièrement l’ail des ours, les tomates séchées et les amandes. Placez le tout dans un mixer, ajoutez l’huile d’olive et la levure maltée, et mixez jusqu’à ce que ce soit plus ou moins homogène.

Pendant ce temps, faites torréfier les pignons de pin à la poêle, dans un tout petit peu d’huile. Surveillez-les bien car ils ont tendance à passer de blancs à brûlés en très peu de temps.

Si vous servez votre pesto avec des pâtes, ajoutez-y une ou deux cuillères à soupe d’eau de cuisson avant de les égoutter. Ça diluera un peu le pesto – tout en le rendant plus onctueux – et il « accrochera » mieux aux pâtes grâce à l’amidon contenu dans l’eau.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’en plus de vous régaler, vous profiterez d’une haleine raffinée pendant une bonne douzaine d’heures 😄

5 commentaires

  1. Tina

    Répondre

    Génial merci Aline, je fais tester car je l’ai jamais fais avec des tomates séchées. Belle journée!

    1. Aline

      Répondre

      J’espère que ça te plaira ! J’ai fait une seule fois du pesto d’ail des ours pur et j’avais trouvé ça trop corsé. C’est un peu plus doux avec les tomates séchées 🙂 Belle journée à toi, des becs ♥︎

  2. Virginie

    Répondre

    Coucou,
    Mmmh, très chouette idée les tomates séchées 🙂
    Je vais aussi tester!
    Des bisous
    Virginie

    1. Aline

      Répondre

      J’espère que tu aimeras !
      Bisous à toi ♥︎

  3. Pauline

    Répondre

    Hello!

    J’avoue ne pas être prête encore à me passer de fromage, je dois être au moins aussi addicte que tu l’étais. Par contre, je suis carrément prête à tenter cette recette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>