De Portmagee à Sneem par le Skellig Ring

The Skellig Ring

Après une petite pause bien nécessaire pour rattraper mon retard dans le traitement de mes photos, me voici de retour pour vous raconter la suite de mon road trip dans l’ouest de l’Irlande.

La dernière fois, je vous parlais de notre journée passée à jouer à cache cache avec le brouillard sur Valentia Island; même si on ne peut nier que l’Irlande est un pays magnifique même par mauvais temps, j’avoue que j’espérais très fort ouvrir les rideaux de notre chambre sur un ciel dégagé le lendemain matin. Nous avions en effet un programme qui promettait de nous en mettre plein la vue, avec notamment les Kerry Cliffs, supposées offrir la « most spectacular view » (selon leurs propres termes) sur les fameuses Skellig Islands ainsi que Puffin Island, une île rocheuse réputée pour l’importante population d’oiseaux marins d’espèces variées qu’elle abrite. Malheureusement pour nous, la vue est tellement bouchées que les propriétaires du terrain eux-même nous déconseillent de payer les 4€ par personne que coûtent l’accès aux falaises (oui donc en plus d’être gentils et accueillants, les Irlandais sont honnêtes et ne cherchent pas à arnaquer les touristes ♥).

St. Finian’s Bay

Nous commençons donc notre trajet du jour le long du Skellig Ring, une petite route qui longe la côte Atlantique – dont nous ne voyons pas grand chose. L’application de la météo irlandaise annonçait la levée du brouillard en fin de matinée, mais plus nous roulons, plus nous avons l’impression de nous enfoncer dans la grisaille. Après une dizaine de kilomètres, nous faisons notre premier arrêt, au bord de l’océan, dans la petite baie de St. Finian. Vu la météo, nous hésitons à aller visiter la Skellig Chocolate Factory, située non loin de là, mais décidons finalement que visiter une fabrique de chocolat, c’est quelque chose qu’on peut faire très facilement en Suisse. Nous prenons donc plutôt le temps de nous attarder sur cette petite plage en partie couverte de rochers, où nous profitons du calme, du bruit des vagues et de l’odeur de la mer.

St. Finian's Bay – Skellig Ring St. Finian's Bay – Skellig Ring St. Finian's Bay – Skellig Ring

Ballinskelligs Beach

Nous reprenons notre route, qui s’éloigne rapidement de la côte, monte, redescend un peu, monte davantage. A plusieurs reprises, la couche de brume semble s’amincir, on devine la lumière du soleil qui perce faiblement à travers, avant de s’épaissir à nouveau. Et puis d’un seul coup, nous émergeons du brouillard, qui se dresse de façon nette derrière nous, retenu par le relief des collines tandis que nous plongeons vers la mer. En face de nous, l’océan, et surtout la très belle plage de Ballinskelligs.

Ballinskelligs Castle – Skellig Ring

Nous laissons la voiture sur le parking, enfilons nos chaussures imperméables et partons nous balader sur le sable humide, en direction de la tower house qui se dresse sur un petit promontoire. Au moment de sa construction au 16e siècle par le clan McCarthy – une ancienne famille royale irlandaise à qui on soit également le château de Ballycarbery, que nous avons visité la veille à Cahersiveen, cette petite tour servait probablement à protéger la baie contre les attaques des pirates et à faire payer une taxe aux bateaux marchands.

Un peu plus loin sur la plage, se trouvent les ruines d’une abbaye fondée au 12e siècle par les moines venus de Skellig Michael. Le seul bâtiment qui demeure encore aujourd’hui est une église rectangulaire, construite vraisemblablement au 15e siècle. Tout autour, face à la mer, les croix celtiques constituent un cimetière typiquement irlandais, où des tombes trop anciennes pour qu’on puisse encore y discerner une date en côtoient d’autres vieilles de quelques dizaines d’années.

Ballinskelligs Castle – Skellig Ring Ballinskelligs Beach – Skellig Ring Ballinskelligs Abbey – Skellig Ring Ballinskelligs Abbey – Skellig Ring

Les environs de Lough Currane

Un peu après Ballinskelligs, nous rejoignons le Ring of Kerry que nous quittons presque aussitôt pour nous aventurer à l’intérieur des terres; nous avons repéré sur la carte une série de Loughs dont nous espérons pouvoir nous approcher. C’est par de petites routes étroites, qui serpentent entre les pâturages et quelques habitations isolées, que nous parvenons tout d’abord sur les rives de Derriana Lough, où nous ne rencontrons personne d’autre que quelques moutons.

Lough Derriana – Ring of Kerry Lough Derriana – Ring of Kerry

En revenant un peu en arrière, nous longeons un deuxième lac, Lough Namona, au bord duquel nous ne trouvons malheureusement pas d’endroit où laisser la voiture pour partir nous balader à pieds. Ce qui ne nous empêche pas de nous arrêter régulièrement le long de la route pour admirer la vue.

Lough Namona – Ring of Kerry Lough Namona – Ring of Kerry

Nous redescendons ensuite en direction de la côte et de Lough Currane, le plus grand lac de la région, situé aux environs de Waterville. Après quelques hésitations quant à l’endroit où nous souhaitons nous approcher du lac, nous nous arrêtons finalement sur une petite plage de galets paisible, où nous prenons notre goûter – les meilleurs scones de notre voyage, achetés le matin à Cahersiveen.

Lough Currane – Ring of Kerry

Entre Waterville et Caherdaniel: sur les hauteurs du Ring of Kerry

Nous entamons la dernière partie de notre étape du jour, qui nous doit nous amener jusqu’à Sneem où se trouve notre bed & breakfast. Entre Waterville et Caherdaniel, le Ring of Kerry grimpe de quelques centaines de mètres au-dessus du niveau de la mer, sur le flanc de la colline de Farraniaragh. La vue sur la côte Atlantique y est saisissante, nous nous arrêtons à chaque point de vue indiqué par le logo du Wild Atlantic Way pour en profiter autant que possible.

Vue sur la côte Atlantique depuis le Ring of Kerry Vue sur la côte Atlantique depuis le Ring of Kerry Vue sur la côte Atlantique depuis le Ring of Kerry

Nous avions encore prévu d’explorer un peu les alentours de Derrynane House, à Caherdaniel, mais le temps que nous y arrivions il est déjà presque 18h et la maison est sur le point de fermer. Nous reprogrammons donc cette visite pour le lendemain et rejoignons directement Sneem, où nous prenons le temps de nous balader un peu avant d’aller manger (je triche un peu avec les photos que j’ai prises rapidement le lendemain matin avant de repartir, mais je tenais à vous montrer les jolies maisons colorées de cet adorable village).

Sneem – Ring of Kerry Sneem – Ring of Kerry Sneem – Ring of Kerry

5 commentaires

  1. Violaine

    Répondre

    Tes photos sont superbes. L’Irlande est tellement belle! Je ne connais pas encore le Ring of Kerry mais je vais tenter d’y rem♪0dier cette année ou l’année prochaine! 🙂

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire ! 🙂
      Oh oui c’est tellement beau l’Irlande *o* Et j’ai beaucoup aimé cette région que j’ai trouvée très contrastée; en l’espace de quelques kilomètres on passe du bord de l’océan à des petits lacs de « montagne ». Cette variété de paysages est vraiment fascinante. Je te souhaite d’avoir l’occasion d’y aller ! 🙂

  2. Aline

    Répondre

    Je pars dimanche prochain pour une semaine dans le sud ouest de l’Irlande. Merci pour çe petit aperçu de ma prochaine escapade. J’ai hâte !
    Aline

    1. Aline

      Répondre

      Oh chouette, j’espère que l’Irlande te plaira ! Bon voyage 🙂

  3. Claire

    Répondre

    ça donne vraiment envie de partir en Irlande !!

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :