Mes adresses préférées à Bienne: La vieille ville

Vieille ville de Bienne – Edu's Coffee and Clothes

Le mois dernier, je vous disais que les deux ans de notre emménagement à Bienne approchaient à grands pas. Et bien nous y sommes, je n’ai plus la date exacte en tête mais c’était quelque part au tout début du mois d’octobre. Je continue donc de vous parler de ma ville d’adoption, et surtout de vous faire découvrir les endroits que je préfère. Cette fois-ci, on part se balader dans la vieille ville, un quartier que j’adore et où se trouvent une partie des cafés et des petits commerces que j’aime fréquenter.

Si vous venez visiter Bienne et que vous avez envie d’explorer sa vieille ville, je vous conseiller également d’aller jeter un œil à l’article que Virginie y avait consacré.


J’ai réalisé en terminant la rédaction de cet article que presque tous les lieux dont je vous parle ici sont liés à une évolution important de nos habitudes de consommation. Une évolution qui s’est opérée petit à petit, depuis notre arrivée à Bienne, à laquelle je réfléchissais déjà avant le déménagement et qui a été favorisée par notre proximité avec le centre ville autant que par le changement de rythme dans ma vie professionnelle.

Depuis quelques mois, mon mari et moi avons constaté une importante diminution dans notre fréquentation des supermarchés, et surtout dans la proportion d’achats que nous y effectuons dans nos courses hebdomadaires. Il y a deux ans, nous achetions encore presque tout dans les enseignes des deux géants oranges de la consommation suisse. Aujourd’hui, ça doit représenter au maximum un quart de nos achats, principalement non-alimentaires, le reste étant effectué dans des épiceries indépendantes et parfois au marché. Et en délaissant les supermarchés, les deux heures de notre samedi matin (pour les sans-enfants-qui-ne-travaillent-pas-le-samedi comme moi, qui considérons que OUI, 11h – 13h c’est encore le matin) consacrées aux courses sont passées du status de corvée à celui de petit rituel que l’on effectue avec plaisir.

J’ai un peu dévié du sujet de base, mais si la question vous intéresse, j’avais beaucoup aimé cet article de Funambuline où elle raconte les améliorations qu’elle a constatées dans son quotidien depuis qu’elle ne va presque plus au supermarché.


Batavia Épicerie Moderne

Cette petite épicerie a ouvert il y a un peu plus d’un an, mais c’est seulement au printemps dernier que nous avons commencé à la fréquenter. Et depuis, c’est devenu mon endroit chouchou à Bienne ♥ Il y a une atmosphère chaleureuse qui se dégage de ce petit magasin, on s’y sent bien, on prend le temps d’échanger quelques mots avec les propriétaires du lieu, Cyndie et Raphaël, ou avec les autres clients, on hésite sur la variété de tomates, de carottes ou de courges qu’on va cuisiner cette semaine.

On y trouve un peu de tout: des fruits et légumes de saison, du pain au levain naturel et aux céréales anciennes, des bières, vins et cidres suisses, des produits laitiers et des « fromages » végétaliens, des confitures artisanales, quelques céréales et graines en vrac… La grande majorité des produits est bio, et l’accent est mis sur une production locale et respectueuse de la nature. Cyndie et Raphaël connaissent bien leurs fournisseurs, on sent un réel amour pour les produits qu’ils ont sélectionnés pour leur épicerie.

Notre petit plaisir, c’est de nous y arrêter le samedi pour prendre un café, une tartine salée ou un morceau de gâteau maison (ou les trois) qu’on déguste sur la petite place située au pied du temple, où les clients de Batavia et de Kafoj improvisent une grande terrasse conviviale.

Tartine de houmous et latte au lait d'avoineSnack végétalien et sans gluten chez Batavia pendant le First Friday Gâteaux aux fruits et au chocolatTartines salées chez Batavia, dans la vieille ville de Bienne

Adresse

Batavia Épicerie Moderne
Ruelle de l’Église 1
2502 Bienne

www.batavia.ch

Vieille ville de Bienne – Batavia Épicerie ModerneVieille ville de Bienne – Batavia Épicerie ModerneVieille ville de Bienne – Batavia Épicerie ModerneVieille ville de Bienne – Batavia Épicerie ModerneVieille ville de Bienne – Batavia Épicerie ModerneSalade composée, soupe de tomates et aubergine, sandwich grillé végétarien

Kafoj

Il y a quelques mois, en terminant mon paquet de café certes issu du commerce équitable et de l’agriculture biologique mais acheté en supermarché, j’ai eu envie de me renseigner un peu sur les conditions dans lesquels naît ce produit plus ou moins indispensable à ma survie quotidienne (j’exagère à peine). Et comme on pouvait légitimement s’en douter, s’agissant d’une denrée produite exclusivement dans les pays du sud, et consommée principalement dans les pays du nord, c’est pas forcément génial niveau éthique et écologie. Les labels du commerce équitable permettent – ou en tout cas devraient permettre – d’éviter le pire, mais quand on sait à quel point les chaînes de supermarchés tirent les prix vers le bas (au détriment des producteurs bien sûr, pas des actionnaires), je reste méfiante.

C’est dans ce contexte que j’ai poussé pour la première fois la porte de Kafoj, un tout petit bar à café devant lequel je passais chaque semaine sans jamais m’y arrêter. Ce samedi-là, nous avions donc décidé qu’il était temps de trouver un remplaçant à notre café de supermarché, et nous n’avons pas eu besoin de chercher plus loin. Derrière le comptoir, on observe les grains de café qui tournent dans la machine de torréfaction pendant qu’un des deux propriétaires du lieu nous parle de leur façon de travailler et des produits qu’ils vendent et qu’il servent.

Les grains de café torréfiés sous nos yeux proviennent de petites exploitations agricoles au Brésil, au Mexique et en Inde, où les caféiers sont cultivés de manière durable et respectueuse de l’environnement – même si aucun label n’en atteste en raison du coût lié à l’obtention des certifications bio ou fair trade. Les propriétaires de Kafoj travaillent avec un intermédiaire allemand qui est lui-même en contact permanent avec une sélection de petits producteurs indépendants. Cela permet une traçabilité totale des grains de café, et aussi de s’assurer que les agriculteurs touchent toujours une bonne rémunération pour leur travail, même les années où les récoltes sont moins bonnes.

Et évidemment, point non négligeable: leur café est délicieux, à tel point que depuis qu’on l’achète là-bas, j’ai découvert le plaisir de le boire noir, sans y ajouter systématiquement du lait végétal. Sur place, j’ai également eu l’occasion de goûter deux boissons surprenantes et délicieuses: infusion de grains de café non torréfiés, et sirop de cerises de café. C’est d’ailleurs là un autre aspect qui me plait dans la démarche de Kafoj: l’utilisation d’autres « parties » des plantes de caféier (feuilles et fruits), ce qui permet d’éviter le gaspillage et de mieux rémunérer les producteurs.

Adresse

Kafoj
Ruelle de l’Église 3
2502 Bienne

www.kafoj.ch

Vieille ville de Bienne – Kafoj, manufacture de caféVieille ville de Bienne – Kafoj manufacture de café – Infusion de grains de café verts Vieille ville de Bienne – Kafoj, manufacture de café – Grains de café fraîchement torréfiésVieille ville de Bienne – Kafoj, manufacture de café – Sachets de café

La Portion Magique

Je me rappelle mon enthousiasme lorsque j’ai appris l’ouverture prochaine d’une épicerie de vente en vrac dans la vieille ville de Bienne, il y a un peu plus d’un an. Ça fait maintenant quelques années que je suis dans une démarche de réduction de nos déchets ménagers, j’achetais déjà le plus possible de produits sans emballages, et j’attendais avec impatience que ce type de magasins s’installe dans ma région.

La Portion Magique propose donc principalement des produits vendus en vrac, ainsi que quelques articles emballés mais qui gardent un but de réduction des déchets, ou dont les contenants sont consignés et réutilisés – c’est le cas par exemple pour certains cosmétiques solides. C’est désormais là que j’achète principalement pâtes, légumineuses, farines, épices, vinaigre, fruits à coques… Et les produits sont de telle qualité que j’ai un peu l’impression de découvrir le vrai goût de ce que je mange: que ce soit les farines, les épices, les noisettes et noix de cajou, même le sucre, tout est plus parfumé. Quand on y pense, c’est quand même assez fou de s’extasier sur le fait que des noisettes moulues ont un vrai goût de noisette, et surtout très révélateur de la qualité discutable de certains aliments industriels.

Autre point très important à mes yeux: Christine, la propriétaire de La Portion Magique, est très attentive à la provenance des produits qu’elle vend, et approvisionne son magasin autant que possible auprès de producteurs locaux. Les lentilles vertes, par exemple, viennent d’une exploitation agricole située à côté du village où j’ai grandi, de même que l’huile de colza. On trouve des pâtes neuchâteloises, des céréales du Jura Bernois, des riz du Tessin, des herbes aromatiques et tisanes vaudoises. Pareil pour les produits cosmétiques: à côté de petites marques françaises, on trouve des shampoings ou des déodorants solides fabriqués de façon artisanale à 15 km de Bienne. Même les « sacs à vrac » sont produits en Suisse.

Achats alimentaires en vrac: pâtes, lentilles, poivre, farines, noisettes et noix de cajou Bocaux de pâtes et bouquet de lilas

Adresse

La Portion Magique
Ruelle de l’Église 5
2502 Bienne

www.portion-magique.ch

Vieille ville de Bienne – La Portion Magique, épicerie de vente en vrac Vieille ville de Bienne – La Portion Magique, épicerie de vente en vracVieille ville de Bienne – La Portion Magique, épicerie de vente en vrac Vieille ville de Bienne – La Portion Magique, épicerie de vente en vrac

Edu’s Coffee & Clothes

Je termine cette petite sélection d’adresses avec ma découverte la plus récente, alors qu’il s’agit d’un des établissements dont j’ai le plus souvent entendu parler en vieille ville de Bienne. Là encore, je suis passée devant un nombre incalculable de fois avant de me décider à en pousser la porte – et si je ne suis pas encore une cliente régulière, j’ai bien l’intention d’y passer un peu plus souvent.

Comme son nom l’indique très bien, chez Edu on boit du café et on achète des vêtements – mais pas que !

Dans la partie café, l’ambiance est cosy, la musique pas trop forte, on discute presque à voix basse en savourant un capuccino ou un chaï indien. Dans la partie boutique (mais les deux ne sont pas vraiment séparées), on trouve des marques de vêtements sélectionnées pour leur qualité, des articles de papeterie, des chaussettes multicolores, des livres et jeux de société décalés, de beaux objets de décoration.

Le samedi, on peut également y déguster les gâteaux préparés par SweetOohje n’y ai encore jamais goûté mais chaque semaine les photos partagées sur Facebook me font bien envie !

Adresse

Edu’s Coffee & Clothes
Rue des Maréchaux 8
2502 Bienne

www.edus-clothing.ch

Vieille ville de Bienne – Edu's Coffee and Clothes Vieille ville de Bienne – Edu's Coffee and ClothesVieille ville de Bienne – Edu's Coffee and ClothesVieille ville de Bienne – Edu's Coffee and Clothes Vieille ville de Bienne – Edu's Coffee and Clothes

Et vous les Biennois∙es, quelles sont vos adresses préférées dans la vieille ville – et ailleurs ?
Des endroits à me conseiller pour cette nouvelle année de découvertes que j’entame ? 🙂

8 commentaires

  1. Tina

    Répondre

    Super article et superbes photos comme d’habitude, bravo!

    1. Aline

      Répondre

      Merciii !! ♥︎

  2. Tina

    Répondre

    Encore 2 questions 🙂 On peut acheter le café en vrac chez Kafoj ? Et est-ce qu’ils font des cafés avec du lait végétal chez Edu’s ?

    1. Aline

      Répondre

      Lait de soja chez Edu (et soja ou avoine chez Kafoj).

      J’ai posé la question pour le café en vrac chez Kafoj samedi passé, et non ce n’est pas possible. Le café est emballé sous vide le lendemain de la torréfaction, ce qui permet une meilleure conservation. La perte de qualité est assez importante et rapide si le café est stocké au contact de l’air.

  3. Emilie - Mamandeteste.com

    Répondre

    Oh quel chouette billet! Tu la vends bien notre ville! Ils ne sont jamais venus te débaucher à l’office du tourisme?
    Moi en ce moment je privilégie les endroits « poussette-friendly »…ce qui élimine une grand partie des bonnes adresses de la vieille ville….à moins de laisser mon nain devant la porte! 😉
    Bises
    Emilie

    1. Aline

      Répondre

      Huhu merci pour ton petit mot 🙂

      Oui c’est clair que ces petits locaux dans des vieux bâtiments en vieille ville, c’est souvent assez étroit à l’intérieur et pas toujours top niveau accessibilité, c’est bien dommage.

      Bisous, à bientôt !

  4. Nati

    Répondre

    Merci pour cette article très informatif mais surtout tellement agréable à lire!

    1. Aline

      Répondre

      Merci à toi, ton petit mot me fait très plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :