Mes lectures de 2015

Lectures de 2015

Voilà trois ans que je participe au challenge de lecture proposé par Goodreads. Début 2015, je m’étais fixé comme but de lire 24 livres, ça me semblait « beaucoup mais réalisable ». J’ai été dans les temps environ la moitié de l’année, et puis j’avoue avoir un peu lâché l’affaire et j’ai très peu lu ces deux derniers mois – étonnamment depuis que je suis au chômage, je crois que les trajets en train quasi quotidien m’aidaient plus que je ne le pensais. Au final, en 2015 j’ai lu 21 livres qui sont pris en compte pour le challenge (et deux autres non publiés, écrits par mon amie J., c’est à la fois très cool de faire partie des toutes premières personnes à découvrir une histoire et des personnages, mais aussi très frustrant de ne pas pouvoir en parler alors que dans les deux cas c’était trop trop trop bien ♥), j’ai donc raté mon objectif mais ça n’est pas bien grave, pour moi le but de ces challenges est surtout de faire de jolies découvertes « livresques » et même si je n’ai pas eu de coup de cœur absolu et inattendu cette année, j’ai quand même lu pas mal de très chouettes bouquins.


Nimona – Noelle Stevenson

Nimona Noelle Stevenson

Je vous ai déjà parlé de ce roman graphique, mais il s’agit très clairement de ma lecture préférée de 2015, il n’était donc pas du tout envisageable qu’il ne figure pas dans ce petit bilan.

Nimona est une adolescente qui a la capacité de prendre l’apparence qu’elle souhaite (on note que l’apparence qu’elle choisit « par défaut » n’est pas celle d’un mannequin blond et filiforme) et une passion pour la bagarre et les plans diaboliques. Elle décide donc de s’associer à Lord Ballister Blackheart, un ancien chevalier tombé en disgrâce et aujourd’hui considéré comme le plus grand super-vilain du Royaume, afin de l’aider à se venger des membres de l’Institut pour le Maintien de l’Ordre Héroïque.

Le ton est au départ très léger, les premiers chapitres sont à mourir de rire, puis l’histoire devient progressivement plus sombre au fur et à mesure qu’on en apprend davantage sur le passé des personnages. L’intrigue est vraiment prenante, même en l’ayant relu plusieurs fois je me retrouve toujours happée dans l’histoire et incapable de refermer le bouquin avant de l’avoir terminé.


L'Oubli – Emma Healey

L’Oubli Emma Healey

Maud a 80 ans, et les détails de son quotidien lui échappent de plus en plus. Elle ne sait plus toujours si elle a déjà mangé, quel jour on est, ou la raison pour laquelle elle se trouve à l’épicerie du village. Alors quand elle affirme à son entourage que sa vieille amie Elizabeth a disparu, personne ne la prend au sérieux.

Au premier abord, on peut penser que ce roman est un thriller, mais pour être honnête le dénouement se devine assez vite et n’a pas constitué pour moi l’intérêt principal de l’histoire. Ce qui m’a plu, c’est cette plongée dans l’esprit vacillant de Maud, dont la sénilité est décrite de manière hyper crédible et est utilisée comme élément essentiel de la structure narrative. On navigue avec elle entre passé et présent, on essaie de suivre le fil de sa pensée qui perd peu à peu de sa fluidité. L’autrice joue habillement avec les ellipses temporelles, nous amène à douter de la crédibilité de Maud en tant que narratrice de sa propre histoire.


Dites aux loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt

Dites aux loups que je suis chez moi Carol Rifka Brunt

L’histoire se déroule à la fin des années 80, dans la banlieue new-yorkaise. June a 14 ans et un seul ami, son oncle Finn, qui est en train de mourir du sida. Peu après son enterrement, elle fait la connaissance de Toby, le petit ami de son oncle dont elle ignorait l’existence.

J’ai beaucoup aimé lire l’histoire de cette amitié clandestine et un peu étrange qui lie June et Toby, deux personnages solitaires et « différents », auxquels je me suis beaucoup attachée. L’autrice évoque aussi avec une grande justesse les relations familiales parfois compliquées au moment de quitter l’enfance, notamment celle de June et de sa sœur aînée Greta, qui expriment chacune leur mal être d’adolescentes d’une manière qui n’est pas comprise par l’autre.


California Dreamin' – Pénélope Bagieu

California Dreamin’ Pénélope Bagieu

Dans les années 60, la jeune Ellen Cohen décide de quitter Baltimore pour échapper à son avenir de vendeuse dans l’épicerie familiale et tenter sa chance comme chanteuse. A New York, elle devient Cass Elliot, l’une des membres du groupe The Mamas and The Papas.

J’aime énormément le style graphique de Pénélope Bagieu, en particulier sa capacité à rendre ses personnages hyper expressifs tout en gardant un trait sobre et épuré. Pour California Dreamin’, elle abandonne provisoirement la couleur et le dessin numérique, l’album est entièrement dessiné au crayon de papier. Et ce choix graphique se prête particulièrement bien au sujet de la BD et à la personnalité de son personnage principal: c’est vivant, spontané, dynamique, parfois un peu brouillon. Au delà de l’aspect visuel, j’ai beaucoup aimé le personnage charismatique et impertinent d’Ellen / Cass, ainsi que le ton et les choix scénaristiques adoptés par Pénélope Bagieu pour raconter sa vie.


Dennis Lehane – Shutter Island

Shutter Island Dennis Lehane

En 1945, deux marshalls sont appelés sur une île située au large de Boston, qui abrite un hôpital psychiatrique où sont enfermés des criminels dangereux: alors qu’une terrible tempête approche, une détenue a disparu de sa cellule verrouillée de l’extérieur.

J’avais envie de lire un bon roman à suspense, j’ai donc pioché parmi les quelques uns que j’avais en réserve dans ma bibliothèque et je n’ai vraiment pas été déçue. L’hôpital psychiatrique isolé est un décors parfait pour créer une ambiance pesante et mystérieuse, l’auteur joue beaucoup là-dessus et ça fonctionne à merveille.


Fabien Toulmé – Ce n'est pas toi que j'attendais

Ce n’est pas toi que j’attendais Fabien Toulmé

A la naissance de leur fille Julia, Fabien et Patricia apprennent qu’elle est porteuse d’une trisomie 21 non dépistée pendant la grossesse. Dans cette BD autobiographique, ce jeune père témoigne avec beaucoup de sincérité de sa rencontre avec sa fille, de ses appréhensions face à sa maladie, de son cheminement personnel pour apprendre à la connaître et lutter contre ses propres préjugés.

C’est un récit à la fois émouvant et drôle, j’ai été très touchée par l’honnêteté de Fabien Toulmé qui ne cherche pas à cacher ou à édulcorer les sentiments parfois violents qu’il ressent lors de son parcours vers cette petite fille un peu différente (mais pas tant que ça) qui ne correspond pas à ce qu’il avait imaginé.


La liste complète

Et en 2016 ?

Cette année encore, j’ai beaucoup beaucoup de livres enregistrés dans ma « to-read list » dont plusieurs se trouvent déjà dans ma bibliothèque ou sur ma liseuse. Pour 2016, je me suis à nouveau fixé pour objectif d’en lire 24, on verra si cette fois j’y arrive, je sens que j’ai un peu atteint le maximum de livres auxquels j’arrive à me consacrer sur une année (si quelqu’un connaît une méthode pour apprendre à lire plus vite, faites moi signe, je suis preneuse).

Un commentaire

  1. Charlie

    Répondre

    Aaaaah je suis à la bourre sur ce bilan 2015 des lectures, j’ai passé des plombes à nettoyer le code de goodreads ^^

    J’ai pensé à toi, j’ai acheté cette édition de Shutter Island à mon beau-frère pour Noël, elle est vraiment belle ! Contente que tu aies aimé l’ambiance.

    L’Oubli j’ai vraiment admiré comment la (jeune) autrice parvient à décrire le point de vue de Maud. Et Dites aux loups… était une belle surprise un peu amère. Je tenterais bien Nimona, j’avais lu ta critique et ça m’avait intéressé.
    Je confirme que les transports font vite exploser le compte de livres, on sous-estime le temps qu’on passe dedans !

    Bonne année de lecture 🙂

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :