Balade dans les ruines du château de Neu‑Falkenstein

Les ruines du Château de Neu-Falkenstein, dans le canton de Soleure, photographié depuis le pied de son promontoire rocheux

Une de mes envies pour cet été, c’est de découvrir les parcs régionaux de ma région, et les belles balades qu’on peut y faire. C’est dans cette idée-là que je me suis retrouvée, un dimanche matin, à explorer le site des parcs naturels suisses, à la recherche d’une idée d’excursion pour le jour-même. Quelques clics plus tard, j’avais découvert l’existence d’un vaste parc régional dans les environs de Soleure, et plus précisément les images de ce château médiéval dont les ruines sont considérées comme faisant partie des plus belles de Suisse.

Situé au-dessus du village de Balsthal, à une vingtaine de kilomètres de Soleure, le château de Neu-Falkenstein a été construit autour du 12e siècle par des seigneurs de la région. Après plusieurs phases de transformation et de reconstruction – notamment suite à de graves dommages causés pas le tremblement de terre qui détruisit la ville de Bâle en 1356, le château est incendié par la population rurale en 1798. Les restes calcinés sont peu à peu tombés en ruine, avant que des travaux de restauration soient entamés au début des années 1900.

Le château est nommé Neu « nouveau » Falkenstein par opposition au château pourtant plus récent de Alt « ancien » Falkenstein, situé à l’entrée de Balsthal et qui abrite un musée dédié à l’histoire régionale. Cette inversion des noms par rapport à l’époque de construction des deux édifices est due à l’important travail de reconstruction nécessaire après le tremblement de terre de 1356, qui donna au vieux château l’aspect d’un bâtiment neuf.

Les ruines de Neu-Falkenstein sont aujourd’hui protégées en tant que site historique d’importance nationale.

Itinéraire

Le départ de la montée qui mène aux ruines du château se situe juste à côté du restaurant Pintli, à Balsthal.

Accès en transports en commun: depuis la gare de Soleure, prendre le train régional pour Oensingen (25 minutes) puis pour Balsthal (8 minutes). Marcher ensuite une vingtaine de minutes jusqu’au restaurant Pintli, ou prendre le Car Postal 115 jusqu’à l’arrêt Balsthal, St. Wolfgang (environ 3 minutes).

Accès en voiture: en face du restaurant Pintli, il y a un petit parking réservé aux clients du restaurant et aux visiteurs du château.

La balade commence par une montée raide mais bien aménagée et assez courte, à l’abri des arbres. Au bout d’une dizaine de minutes, on arrive directement au pied des ruines, à l’intérieur desquelles on peut se balader librement. Le travail de restauration est impressionnant, et m’évoque celui que nous avions admiré sur de nombreux sites historiques irlandais: les vestiges du château ont été consolidés de manière très discrète, et les installations de sécurité modernes ne dénaturent aucunement l’aspect historique du lieu. Il est même possible de grimper au sommet de la tour qui surplombe le site, et qui offre une vue magnifique sur le parc naturel de Thal.

Montée dans la forêt jusqu'aux ruines du Château de Neu-FalkensteinLes ruines du Château de Neu-Falkenstein Les ruines du Château de Neu-FalkensteinVue sur le Parc Régional de Thal depuis les ruines du Château de Neu-Falkenstein Les ruines du Château de Neu-Falkenstein Les ruines du Château de Neu-Falkenstein Les ruines du Château de Neu-FalkensteinLa tour du Château de Neu-Falkenstein

Depuis le château, il est possible de continuer la promenade par une boucle d’environ 4 km, en partie dans la forêt et en partie à travers une grande prairie dégagée, qui nous ramène au point de départ. Par manque de temps – et peu motivés par la dernière partie du chemin qui s’effectue le long de la route, alors que nous avions déjà très chaud – nous avons préféré redescendre par le même sentier que nous avion emprunté pour monter.

Montée dans la forêt jusqu'aux ruines du Château de Neu-Falkenstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>