La Chaux-de-Fonds, Le Corbusier et le Style Sapin

Villa Fallet, La Chaux-de-Fonds

Si on parle de La Chaux-de-Fonds à pas mal de romands, surtout si on se trouve du côté du Lac Léman, on réalise qu’ils imaginent vaguement une ville grisâtre, peuplée de 3-4 paysans qui pédalent dans leur grange tous les soirs pour générer un peu d’électricité (je fréquente ces gens-là – les lémaniques donc – tous les jours, je vous jure que j’exagère à peine). Enfin ça c’est pour ceux qui imaginent quelque chose, voire qui en ont déjà déjà entendu parler, alors qu’il s’agit quand même de la 3ème ville de Suisse Romande. Moi-même, j’avoue qu’avant d’y passer quatre ans pendant mes études, il ne s’agissait pas exactement de l’endroit de Suisse qui m’attirait le plus, et il m’a fallut du temps pour réussir à apprivoiser cette ville. J’ai à présent beaucoup moins l’occasion de m’y rendre, mais j’aime y retourner de temps en temps, pour manger dans mon restaurant préféré ou voir le soleil en hiver (car perché à 1000 m d’altitude, on y est souvent épargné par le brouillard hivernal qui surplombe la plaine neuchâteloise parfois pendant des mois).

Les œuvres de jeunesse du Corbusier

Mais ce dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui, c’est du patrimoine architectural dont La Chaux-de-Fonds – « La Tchaux » pour les intimes – peut se vanter. Notamment car il s’agit de la ville de naissance du Corbusier, où il a étudié et réalisé ses premiers travaux d’architecture. On peut ainsi y voir la toute première maison qu’il a réalisée de manière indépendante, destinée à l’époque à ses parents. Elle appartient depuis une quinzaine d’années à une association qui en garantit la conservation, et peut-être visitée par le public.

Villa Jeanneret-Perret
Chemin de Pouillerel 12
2300 La Chaux-de-Fonds

www.maisonblanche.ch

Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds

Lorsqu’on fréquente l’Ecole d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds, Le Corbusier on en entend forcément beaucoup parler puisque c’est là qu’il fut lui-même étudiant. Et pourtant, pour une mystérieuse et obscure raison, je n’avais jamais visité La Villa Jeanneret-Perret, aussi appelée La Maison Blanche. J’y ai remédié un samedi de septembre, accompagnée d’une amie lyonnaise que je voulais y emmener depuis plusieurs années (je précise qu’elle est historienne de l’art spécialisée dans l’architecture du XXème siècle, donc forcément ça l’intéressait un peu).

Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds

Anecdote amusante: le papier peint à fleurs d’origine a été repeint suite à la vente de la maison, dans laquelle plusieurs propriétaires se sont succédés pendant un peu moins d’un siècle. C’est grâce à des fragments retrouvés derrière les radiateurs, et donc épargnés par la peinture, que le motif a pu être reconstitué lors de la rénovation de la maison au début des années 2000.

Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds

La Maison Blanche est ouverte au public les vendredis, samedis et dimanches de 10h à 17h, l’entrée coûte 10 CHF par adulte (6 pour les enfants et les étudiants).

Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds

Dans le même quartier se trouvent trois autres maisons sur lesquelles Le Corbusier a travaillé pendant et juste après ses années d’études, dont la surprenante Villa Fallet, avec ses ornementations Art Nouveau typiques du Style Sapin.

Villa Fallet, La Chaux-de-Fonds

Le Style Sapin

Car à La Tchaux, il n’y a pas que Le Corbusier. Dans les années 1900, les élèves et professeurs de l’Ecole d’Art mirent au point une forme d’Art Nouveau dont les motifs s’inspiraient du paysage jurassien: sapins, marronniers, vigne, gentianes… On trouve ces éléments décoratifs un peu partout à travers la ville, forgés, sculptés ou peints sur les façades, les portails ou dans les cages d’escaliers des bâtiments.

Pour cette promenade, je me suis basée sur l’itinéraire proposé par un petit dépliant trouvé à l’Office du Tourisme. J’avoue que dans un premier temps, j’ai un peu hésité à pousser les portes d’immeubles privés pour en photographier les cages d’escalier, et que je m’éclipsais le plus vite possible. Mais ça en valait la peine ! (et j’ai même fini par rouler le gros tapis moche de l’entrée d’un immeuble pour photographier ce magnifique carrelage)

La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin La Chaux-de-Fonds – Style Sapin

Infos utiles

Si vous n’avez jamais mis les pieds à La Chaux-de-Fonds, commencez par faire un tour à l’Office du Tourisme (Espacité 1), où vous trouverez des petits guides qui proposent différentes balades pour découvrir la ville. Vous pouvez également participer à l’une des visites guidées dont le point de départ se trouve à l’Espace de l’urbanisme horloger (Jaquet-Droz 23). Plus d’infos à ce sujet sur le site de Neuchâtel Tourisme.

On y va comment ?
La Chaux-de-Fonds se trouve à 25 minutes de train de Neuchâtel, avec un train pas heure (il y en a un 2ème quelques minutes après, qui fait plein d’arrêts dans des endroits improbables et met 40 minutes pour le même trajet, c’est interminable, je ne le conseille pas). Depuis décembre 2015, le trajet Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds est effectué par deux trains par heure, un toutes les 30 minutes. Vous pouvez également vous y rendre directement depuis Bern, le voyage dure un peu plus d’une heure.

On mange où ?
Il y a plein de chouettes restaurants à La Chaux-de-Fonds, ma préférence va aux Enfants Terribles, où je me régale à chaque fois (leur salade à la grecque est une tuerie).
Si vous avez envie d’une bonne fondue et que vous n’avez pas peur de marcher un peu (ou que vous avez une voiture), celles de l’Auberge de Mont Cornu et de la Ferme de Brandt valent le déplacement – ou alors achetez le mélange de fromage de la Fromagerie Sterchi et vous savourez votre fondue tranquillement chez vous en rentrant de votre balade 🙂

8 commentaires

  1. Stefano

    Répondre

    Ah ça fait plaisir d’entendre parler de la Tchaux comme ça 😀

    Super les photos!

    1. Aline

      Répondre

      Mercii 🙂
      Et vive La Tchaux !!

  2. Charlie

    Répondre

    Ça a l’air trop joli ces maisons et leurs petits détails !!

    1. Aline

      Répondre

      C’est super joli, et ça m’a beaucoup amusée de chercher des décorations un peu partout dans la ville ^^
      (surtout que je n’y faisais pas du tout attention quand j’étais étudiante là-bas, ça fait vraiment partie de l’architecture de la ville)

  3. Serge

    Répondre

    Bizarrement ça m’a donné envie d’aller à la Tchaux ! ^^

    Les photos sont top ! (on peut même t’apercevoir dans le reflet du robinet ^^)
    Et le blog est super intéressant !

    PS : Merci pour cette super découverte qu’est le site senscritique.com !

    1. Aline

      Répondre

      Il faut aller à La Tchaux, c’est chouette ! (on t’organise une visite guidée quand tu veux avec Stefano ^^)

      (haha oui c’est ce qu’on appelle un selfie au robinet :p)
      Merci pour les compliments ! ^^

      Et alors oui SensCritique c’est génial ! Et tu verras si tu t’inscris, c’est typiquement le genre de site où les badges qui récompensent l’activité sur le site marchent super bien (oui voilà bonjour la déformation professionnelle ^^’)

  4. Safia

    Répondre

    J’adoooore! les photos sont top et cette maison est sublime

  5. Visiter enfin la Chaux-de-Fonds! | Cmic Blog

    Répondre

    […] La Chaux-de-Fonds, le Corbusier et le style Sapin – blog l’Odeur du café […]

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :