Une journée à Neuchâtel

Neuchâtel – Vue sur le château, la vieille ville et le lac

Après Fribourg, c’est à la découverte de Neuchâtel que je vous emmène.

Cette balade me tenait particulièrement à cœur, puisqu’il s’agit de la ville où j’habite depuis bientôt sept ans après avoir grandi dans un village du littoral. Ma cousine Maud, qui vit à Neuchâtel depuis toujours et adore explorer la forêt qui délimite le nord de la ville, m’a apporté une aide précieuse dans l’élaboration de l’itinéraire; tandis que je planifiais la visite urbaine, elle nous a organisé une jolie promenade « au vert », sous les arbres.

Je vous laisse avec le récit et les images de cette journée, en espérant que ça vous donne envie de faire plus ample connaissance avec ma belle région natale.

Avril 2016 – Le beau temps étant de retour, je souhaiterais reprendre les balades et publier de nouveaux articles « Une journée à… » sur le modèle de celui-ci. Si vous habitez une ville de Suisse – romande ou allemande – et que vous auriez envie de nous la faire découvrir et de participer à ce projet, n’hésitez pas à me contacter 🙂

Gare de Neuchâtel – Jeunes rives – Port – Château

Depuis la gare de Neuchâtel, nous prenons directement la direction du lac, que nous apercevons déjà derrière les toits des maisons – je pense qu’il est d’ailleurs techniquement impossible de se perdre à Neuchâtel: la ville est presque entièrement construite à flan de montagne, il suffit de descendre et on arrive au bord du lac ! Nous empruntons d’abord la ruelle Vaucher, que nous quittons un peu avant la fin pour faire un crochet par la rue du Vieux-Châtel; on peut y admirer quelques très belles maisons ainsi qu’un imposant massif locatif construit au milieu du 19ème siècle, qui a fait partie des premiers « immeubles » de la ville (alors que ce type de constructions étaient déjà courantes à La Chaux-de-Fonds depuis le début du siècle).

Nous reprenons ensuite notre descente jusqu’au parvis de l’église Notre-Dame, connue par la majorité des Neuchâtelois sous le nom d’Église Rouge – vous comprendrez très rapidement ce qui lui vaut ce surnom.

Neuchâtel – Ruelle Vaucher Neuchâtel – Rue du Vieux Châtel Neuchâtel – Rue du Vieux Châtel Neuchâtel – Massif du Vieux Châtel Neuchâtel – Eglise Rouge Neuchâtel – Eglise Rouge Neuchâtel – Eglise Rouge

Nous atteignons les rives du lac en traversant le parc qui sépare le bâtiment circulaire de l’Ecole supérieure de commerce et celui de la Faculté de lettres de l’Université. Nous nous arrêtons quelques instants pour profiter de la vue; le jour de notre balade le ciel est un peu couvert, mais par temps dégagé on peut sans problème apercevoir les Alpes et les Préalpes.

Neuchâtel – Jeunes Rives Neuchâtel – Jeunes Rives Neuchâtel – Port des Jeunes Rives Lac de Neuchâtel Neuchâtel – Passerelle "Un accès aux utopies"

Le bord du lac constitue une très belle promenade qui nous amène au centre ville. Sur notre chemin, nous traversons le parc des Jeunes Rives, où beaucoup de gens viennent profiter des pelouses ombragées et de la petite plage dès les premiers rayons de soleil, et la Place du 12 Septembre avec ses terrasses et son mini circuit de karting pour les enfants; nous contournons un port, puis un second, séparé du premier par une digue qui nous permet d’observer la ville depuis le lac; nous nous avançons sur la Passerelle de l’Utopie, qui surplombe le lac et offre elle aussi un point de vue magnifique aussi bien sur la ville que sur les rives du littoral.

Neuchâtel – Esplanade du Mont Blanc

La vieille ville

Après avoir longé le quai Osterwald, nous arrivons sur l’esplanade du Mont Blanc, d’où nous rejoignons le centre ville grâce au passage sous-terrain situé à côté de l’arrêt du tram. Nous voici sur la Place Pury, la place centrale de Neuchâtel, où se croisent la plupart des lignes de bus et qui sert très souvent de point de rendez-vous aux Neuchâtelois. Nous la traversons rapidement pour atteindre la Place des Halles, une jolie place pavée entourée de bâtiments historiques, où se tient le marché trois fois par semaine. Nous flânons encore un peu dans ruelles alentours, puis décidons de nous arrêter pour boire un renversé sur la terrasse du café l’Aubier.

Neuchâtel – Place des Halles Neuchâtel – Tour de Diesse

Nous nous trouvons à présent au pied de la colline du Château. En face de nous, la tour de Diesse et son imposante horloge rouge faisait partie des premières fortifications de la ville, avant que celle-ci ne s’étende progressivement au delà de la colline, sur les rives du Seyon. Nous entamons courageusement la montée un peu raide qui nous conduit au pied du Château et de la Collégiale de Neuchâtel. Le Château sert aujourd’hui de siège au gouvernement cantonal, des visites guidées sont organisées plusieurs fois par jour d’avril à septembre. Nous préférons toutefois nous installer quelques instants sur la terrasse située à côté de la Collégiale, qui offre une vue dégagée sur les toits de la ville et le lac.

Neuchâtel – Escaliers du Chateau Neuchâtel – Le Chateau et la Collégiale Neuchâtel – Porte du Chateau Neuchâtel – Collégiale Neuchâtel – Vue depuis le Chateau

Nous contournons ensuite la Collégiale et franchissons les remparts du château par un petit pont en pierre, avant de traverser les Jardins du Prince pour rejoindre les rues de la vieille ville. Juste en dessous du jardin se trouve la Tour des Prisons, qui est ouverte au public entre avril et octobre. A l’intérieur, on peut gravir un escalier en bois raide et étroit, il ne faut souffrir ni de claustrophobie ni d’un vertige trop prononcé, mais la vue depuis le sommet de la tour en vaut largement la peine. Elle était toutefois inaccessible au moment de notre balade, à cause d’un incendie survenu quelques jours auparavant. Nous reprenons donc notre exploration des petites rues du vieux bourg jusqu’à regagner le centre ville.

Neuchâtel – Vue sur le MEN depuis le parc du chateau Neuchâtel – Pont d'accès au chateau Neuchâtel – Vieille ville

Jardin Botanique – Abbaye de Fontaine-André

De retour sur la Place Pury, nous longeons la Rue du Seyon jusqu’à celle des Chavannes, reconnaissable aux fresques qui l’ornent et qui sont refaites régulièrement. Au croisement des deux rues se trouve la boulangerie Maeder où nous faisons un rapide arrêt pour acheter un sandwich que nous mangerons un peu plus tard.

Pour la suite de notre balade, nous prenons la direction du jardin botanique situé en bordure de forêt, sur les hauteurs de la ville. En haut de la Rue des Chavannes, nous pouvons soit continuer de monter par la Chaussée de la Boine puis le Chemin du Pertuis-du-Sault, soit prendre le bus n°106 ou 109 entre les arrêts Terreaux-Muséum (juste devant le Musée d’Histoire Naturelle) et Ermitage, ce qui économisera un peu nos jambes pour la suite.

Neuchâtel – Jardin botanique – Les serres et le jardin méditerranéen

Comme dans beaucoup de villes suisses, le Jardin Botanique de Neuchâtel est géré par l’Université et son accès est libre tout au long de l’année. Il s’agit sans hésiter de mon lieu préféré de la région; isolé de la ville par une colline couverte d’arbres, on s’y trouve parfaitement coupé du bruit et de l’agitation, des conditions idéales pour découvrir les différents espaces thématiques aménagés dans le parc.

Neuchâtel – Jardin botanique – Le jardin de l'évolution Neuchâtel – Jardin botanique – Le jardin de rocailles Neuchâtel – Jardin botanique – Le jardin de rocailles Neuchâtel – Jardin botanique – Le jardin à thèmes Neuchâtel – Jardin botanique

Nous quittons le jardin botanique par la sortie située en haut du parc, au dessus du « jardin à thèmes », et nous reprenons notre montée en lisière de forêt jusqu’à la roche de l’Ermitage – que nous escaladerons plus tard. Quelques mètres après le rocher, le chemin se sépare en trois: nous empruntons celui situé le plus à droite, le Chemin de Combacervey, et commençons une belle promenade sous les arbres.

Neuchâtel – Chemin forestier Neuchâtel – Fontaine de la Combacervey Neuchâtel – Etang de la Combacervey

Nous croisons deux fontaines sur notre route qui vont nous aider à nous orienter (car il faut laisser tomber l’idée de recourir à Google Maps, aucun réseau 3G ne parvient jusqu’ici): la première, surmontée d’une grenouille taillée dans le bois, indique l’emplacement d’un étang entouré de quelques bancs parfaits pour faire une pause ou pique-niquer; la seconde nous montre où quitter le Chemin de Combacervey pour rejoindre le sentier plus sauvage qui nous mènera à l’Abbaye de Fontaine-André.

Neuchâtel – Chemin de la Combacervey Neuchâtel – Chemins forestiers

Les arbres, de plus en plus tordus, se resserrent peu à peu au dessus de nos têtes jusqu’à former un tunnel, d’où nous émergeons juste en dessous du magnifique bâtiment principal de l’Abbaye.

Neuchâtel – Chemins forestiers

Abbaye de Fontaire-André – Roche de l’Ermitage

Fondée au 12ème siècle, l’Abbaye de Fontaine-André a abrité différentes communautés religieuses jusqu’en 2013, année de son rachat par un privé. Elle est actuellement en cours de rénovation mais le domaine reste accessible au public, pour s’y balader ou pour acheter les produits issus de la petite exploitation agricole biologique.

Neuchâtel – Abbaye de Fontaine-André Neuchâtel – Abbaye de Fontaine-André Neuchâtel – Abbaye de Fontaine-André

Derrière les bâtiments agricoles de l’Abbaye, une petite route de terre nous permet de longer le domaine en direction de la forêt. Nous y faisons connaissance avec un chat pas sauvage pour un sous, qui se laisse volontiers caresser et nous accompagne un moment avant de s’installer pour une petite sieste dans les herbes hautes qui bordent le chemin.

De retour dans la forêt, nous suivons d’abord le Chemin des Perrolets-Saint-Jean, avant d’emprunter les derniers mètres du Sentier du Temps.

Neuchâtel – Abbaye de Fontaine-André Un chat neuchâtelois Neuchâtel – Abbaye de Fontaine-André Vue sur la campagne neuchâteloise et la montagne de Boudry Balade dans la forêt neuchâteloise

Nous voici de retour à la Roche de l’Ermitage, au point de départ de la boucle que nous venons d’effectuer. Quelques marches taillées dans la pierre nous permettent d’accéder à son sommet, où se trouve une petite place de pique-nique et surtout un magnifique point de vue sur le littoral neuchâtelois. Après une courte pause, nous empruntons un sentier qui descend de l’autre côté du rocher à travers les arbres et les broussailles jusqu’à la rue Georges-Auguste-Matile, d’où nous pouvons facilement regagner la gare ou le centre ville.

Neuchâtel – Roche de l'Ermitage Neuchâtel – Roche de l'Ermitage Neuchâtel – Vue sur le littoral neuchâtelois depuis la Roche de l'Ermitage Neuchâtel – Vue sur la ville depuis la Roche de l'Ermitage

Pour prolonger la journée

Poursuivre la balade:

Boire un verre ou un café:

Manger un morceau:

  • Ananda, un tout petit restaurant-boutique indien dont la carte propose le choix entre deux plats différents qui changent chaque semaine: un « thali » indien et un plat occidental, toujours végétariens (il s’agit d’ailleurs du seul restaurant strictement végétarien de Neuchâtel). On peut également y acheter différents articles – foulards, bijoux, … – que la propriétaire ramène régulièrement d’Inde.
  • Bach & Buck, une des nombreuses crêperies de Neuchâtel, celle que je préfère.
  • Le Sud, une autre crêperie que j’aime beaucoup, surtout en été pour sa grande terrasse sur une place ombragée de la zone piétonne.
  • Chauffage Compris, un bistrot qui sert de très bons plats le midi.
  • FriD’A, une petite boutique qui vend des sandwiches et salades fraîches, située à deux pas du bord du lac et donc parfaite pour un pique-nique estival.
  • Boulangerie Maeder, une boulangerie-pâtisserie située à l’angle des rues du Seyon et des Chavannes, à l’endroit où se trouvait autrefois le four communal de la ville. Il s’agit donc en quelque sorte de la boulangerie historique de Neuchâtel, et tout y est absolument délicieux. Je vous conseille en particulier leur taillaule, la brioche traditionnelle neuchâteloise.

Sources

8 commentaires

  1. AL

    Répondre

    Ca donne drôlement envie de revenir ! Il est trop beau le lac !

    1. Aline

      Répondre

      Haha j’ai pensé à toi en sélectionnant les photos du lac (j’ai eu du mal à choisir j’en avais beaucoup trop !) :p

  2. lewerentz

    Répondre

    Bon blog, bel article et superbes photos; bravo ! J’aime beaucoup Neuchâtel; ma sœur y vit donc j’y vais régulièrement.

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Neuchâtel est une ville magnifique que j’aime beaucoup, j’ai adoré préparer cet article et je suis très contente qu’il plaise 🙂

  3. Mignonneries

    Répondre

    Tes photos sont sublimes et cette petite ville à l’air superbe! Je connais mais je n’y ai jamais mis les pieds, alors que ça doit être à environ 1h30 de chez moi, merci mille fois pour cet article, je sais comment occuper mon prochain weekend !
    Des bisous !

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Ça me fait très très plaisir si cet article t’a donné envie de découvrir Neuchâtel, c’est une ville vraiment jolie et où il est agréable de se balader 🙂

  4. Florence

    Répondre

    Hello, ton blog est une mine d’infos ! Je tombe dessus en faisans quelques recherches sur Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. Je dois me rendre à La Chaux-de-Fonds jeudi et je voulais en profiter pour découvrir les alentours 🙂 Merci

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup Florence pour ton commentaire ! Ça me fait vraiment très plaisir que mes articles t’aient été utiles 🙂
      J’espère que tu apprécieras ton passage à La Chaux-de-Fonds et dans les environs. Si tu as des questions ou besoin de conseils, n’hésite pas !

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :