Une journée à La Chaux-de-Fonds

Vue sur La Chaux-de-Fonds depuis le 14e étage de la Tour Espacité

L’année dernière, je vous avais emmenés passer une journée à Fribourg, puis à Neuchâtel.

Après ces deux premières balades, je vous propose de prendre la direction de la Chaux-de-Fonds. En juillet dernier, j’y ai rejoint Amandine, une copine que j’ai rencontrée bien après l’école d’art alors que nous y avons toutes les deux étudié à un an d’intervalle. Elle gère à présent une petite boutique de couches lavables et autres articles orientés « zéro déchets » près de Neuchâtel; si le sujet vous intéresse je ne peux que vous conseiller de lui rendre visite. Et si elle nous sert de guide aujourd’hui, c’est parce qu’avant de retourner s’installer dans le bas du canton, elle a vécu pendant plusieurs années à La Chaux-de-Fonds et qu’elle garde un profond attachement pour cette ville.

C’est donc un itinéraire très personnel qu’elle nous propose; nous explorerons d’abord un peu le centre-ville, à la découverte de chouettes endroits créatifs et insolites, avant de grimper sur les hauteurs de la ville pour une belle balade dans la nature.

J’aimerais énormément continuer cette série d’articles « Une journée à… » en 2017, avec de nouvelles balades. Mais pour que ça soit possible, j’aurai besoin de votre aide 🙂 Si vous habitez une ville de Suisse – petite ou grande, romande ou allemande – et que vous auriez envie de nous la faire découvrir et de participer à ce projet, n’hésitez pas à me contacter !

Gare de La Chaux-de-Fonds – Rue de l’Hôtel-de-Ville – Place du Marché

C’est à la gare que nous commençons notre balade, dont la première étape nous permettra de découvrir la vieille ville, avant de faire un tour au marché qui s’y tient tous les samedis.

À la sortie de la gare, nous prenons directement à droite et longeons la rue des Musées, qui doit son nom à la présence de trois des principaux musées de la ville: celui des Beaux-Arts, en partie consacré à l’art suisse et notamment à l’Art Sapin; le musée d’Histoire, qui présente l’histoire et l’évolution de la ville, et ses figures importantes; et le Musée international d’horlogerie. Nous ne nous y arrêtons pas, mais ce dernier, que je n’ai jamais visité, me donne envie d’y revenir un jour où le temps sera moins ensoleillé.

Nous suivons la Rue des Musées sur toute sa longueur, puis nous tournons à droite sur la Rue du Grenier – où se trouvait autrefois le grenier municipal. De l’autre côté de la route, nous traversons un petit parking, et nous voici sur le Passage des Petites-Lessiveries. Amandine me montre les petits bâtiments que l’on voit à plusieurs endroits, derrière les maisons, et m’explique qu’il s’agit d’anciennes buanderies (ou « lessiveries » en français romand), dont la plupart ont l’air d’avoir été reconverties en maisonnettes de jardin. Sur la même rue, bien caché derrière les murs qui le délimitent, on trouve un petit jardin japonnais, où il doit être bien agréable de s’attarder un moment pour profiter de sa tranquillité.

La Chaux-de-Fonds – Passage des Petites-Lessiveries La Chaux-de-Fonds – Jardin Japonais La Chaux-de-Fonds – Passage des Petites-Lessiveries

Depuis la Rue du Rocher, nous empruntons un escalier qui nous permet de rejoindre la Rue de l’Hôtel-de-Ville, une des plus anciennes de La Chaux-de-Fonds. Un petit détour nous amène devant le bâtiment qui abrite le LAC – Laboratoire Autogéré de Création, un espace qui regroupe des créatifs et des artisans pratiquant différents types d’activités: bijoutiers, graphistes, musiciens, charpentiers,… Des ateliers y sont mis à disposition de manière libre, avec un mode de fonctionnement participatif.

L’association qui gère le lieu y organise aussi des événements culturels, des ateliers créatifs, des conférences ou des brunchs, et ils sont à l’origine d’une belle initiative solidaire et écolo: un frigo communautaire destiné à recueillir des aliments de provenances diverses (invendus du marché, produits offerts par des commerces, des associations ou des particuliers), qui sont mis gratuitement à disposition des habitants du quartier.

Adresse

LAC – Laboratoire Autogéré de Création
Rue de l’Hôtel de Ville 21
2300 La Chaux-de-Fonds

www.lac-cdf.ch

La Chaux-de-Fonds – LAC, Laboration Autogéré de Création La Chaux-de-Fonds – LAC, Laboration Autogéré de Création La Chaux-de-Fonds – LAC, Laboration Autogéré de Création

Un peu plus loin dans la même rue se trouve un lieu mythique de la Chaux-de-Fonds: le Train Fantôme, une vieille bâtisse aménagée par le réalisateur Alain Margot en maison de film d’horreur. Les pièces des 5 étages sont remplies d’objets bizarres et inquiétants, l’ambiance y est très particulière, c’est impressionnant à visiter (et un peu flippant aussi quand même). Le Train Fantôme est ouvert tous les vendredis 13 et le 11 septembre, et il est possible d’y organiser des apéros sur demande en contactant directement Alain Margot.

La Chaux-de-Fonds – Le Train Fantôme

Nous repartons en direction du centre-ville en admirant au passage les bâtiments qui bordent la Rue de l’Hôtel-de-Ville, comme cet immeuble dont la façade a récemment été rénovée, avec une très belle reproduction de l’enseigne qui y était peinte il y a une centaine d’années.

La Chaux-de-Fonds – Magasins du Pont-Neuf La Chaux-de-Fonds – Bâtiment de la quincaillerie Toulefer

Au bout de la rue, nous atteignons la Place du Marché qui accueille les stands qu’une quarantaine de marchands les mercredis et samedis matin. Le marché est à l’image de la ville, agréable et surtout convivial. C’est un plaisir de flâner un moment entre les stands sur lesquels on trouve une belle diversité de produits, et d’en profiter pour acheter une tresse ou quelques légumes de la région.

La Chaux-de-Fonds – Marché aux légumes La Chaux-de-Fonds – Marché aux légumes La Chaux-de-Fonds – Place du Marché

Place du Marché – La Sombaille

Avant de continuer notre balade, nous faisons un petit détour par le Black Drop Coffee, un café qui a ouvert en début d’année et qui propose de la petite restauration: bagels, toasts, wraps, tartelettes, soupes, etc. Je me laisse tenter par un très bon bagel végétarien, et il paraît que leur brownie est délicieux !

J’ai eu l’occasion d’y retourner depuis, et je recommande particulièrement leur toast à l’avocat qui mériterait à lui seul le déplacement jusqu’à La Tchaux !

Adresse

Black Drop Coffee
Rue du Grenier 5-7
2300 La Chaux-de-Fonds

www.blackdropcoffee.ch

La Chaux-de-Fonds – Black Drop Coffee La Chaux-de-Fonds – Black Drop Coffee La Chaux-de-Fonds – Black Drop Coffee

Une fois rassasiées, nous attaquons la montée de la partie nord du centre-ville. Juste avant la Rue Numa-Droz, nous nous arrêtons un instant devant le Centre de Culture ABC, qui abrite un petit cinéma indépendant, un théâtre et un café où il est possible de manger le midi et le soir. Sur la jolie place où est installée la terrasse du café, on trouve des bacs de potagers urbains du projet Incroyables comestibles, où les gens sont invités à prendre soin des légumes et à les récolter gratuitement.

La Chaux-de-Fonds – Enseigne "Aux Travailleurs" La Chaux-de-Fonds – Les Incroyables Comestibles, nourriture à partager

Nous rejoignons la Rue Numa-Droz, une des principales artères de la ville (et sa plus longue rue). Au numéro 2, nous poussons la porte de La Demoiselle, un atelier-galerie fondé par six créatrices chaux-de-fonnières. Elles sont bijoutières, graphistes, illustratrices, photographes ou créatrices de papeterie, et travaillent ensemble depuis avril 2015 dans ce magnifique local qui réunit leur atelier et un espace où elles exposent et vendent leurs réalisations. On peut aussi parfois y voir les œuvres d’autres artistes, qu’elles accueillent lors d’expositions.

Lorsqu’on leur demande pourquoi ce nom, « La Demoiselle », elles évoquent l’histoire du lieu où elles ont installé leur atelier: à l’emplacement du bâtiment actuel se trouvait autrefois la « Maison de la Demoiselle », une ferme dont l’un des volets était peint du portrait d’une jeune bourgeoise. La rue s’appelait d’ailleurs Rue de La Demoiselle avant d’être rebaptisée en l’honneur de Numa Droz, un membre du Conseil Fédéral et président de la Confédération né à La Chaux-de-Fonds.

Adresse

La Demoiselle
Numa-Droz 2
2300 La Chaux-de-Fonds

www.la-demoiselle.ch

La Demoiselle atelier-galerie – Rue Numa-Droz 2, La Chaux-de-Fonds La Demoiselle atelier-galerie – Rue Numa-Droz 2, La Chaux-de-Fonds La Demoiselle atelier-galerie – Rue Numa-Droz 2, La Chaux-de-Fonds La Demoiselle atelier-galerie – Rue Numa-Droz 2, La Chaux-de-Fonds La Demoiselle atelier-galerie – Rue Numa-Droz 2, La Chaux-de-Fonds

Nous reprenons notre montée à travers les larges rues emblématiques de La Chaux-de-Fonds, qui se croisent pour la plupart à angle droit et présentent une homogénéité architecturale assez frappante, avec leurs hautes maisons alignées sagement derrière une rangée de jardins. Les raisons de cette organisation urbaine très stricte remontent à un peu plus de 200 ans, après la destruction presque complète de la ville – qui était alors un village d’environ 4’000 habitants, ravagée par les flammes. Dans les décennies qui suivent, la population croit rapidement et l’expansion de la ville se fait selon un plan en damier destiné à prévenir la propagation des incendies, mais aussi à créer des conditions de vie agréables pour les habitants et à favoriser le développement de l’industrie horlogère.

L’urbanisme très particulier de la ville constitue aujourd’hui un de ses aspects les plus typiques, et est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2009.

La Chaux-de-Fonds La Chaux-de-Fonds – Passage secret Le Chaux-de-Fonds – Chemin des Sept-Cœurs

La Sombaille

Dans les hauteurs de la ville, on remarque à plusieurs endroits des panneaux de rues qui portent des inscriptions singulières et poétiques, comme ce « Passage Secret » qui n’est pour le coup pas si secret. Les noms de deux rues d’un quartier récent attirent en particulier notre attention: rue du Cavalier-de-Paille, de l’Arrosoir-Rouge, Amandine m’explique qu’il s’agit de références à l’œuvre de Monique Saint-Hélier, une écrivaine suisse-romande née à La Chaux-de-Fonds.

À peine plus loin, nous quittons les quartiers résidentiels, et nous voici soudain en pleine campagne, entourées de champs et de pâturages. Nous suivons la petite route bétonnée qui grimpe en pente douce en bordure de forêt, nous croisons quelques vaches, des fermes neuchâteloises. On oublierait presque que quelques minutes plus tôt, nous nous trouvions dans le centre de la ville la plus peuplée du canton !

Plus nous montons, plus le calme nous enveloppe, et une vue magnifique se dévoile peu à peu: nous contemplons les quartiers est de la ville dans leur écrin de verdure, et, plus loin, les crêtes du Jura parsemées d’éoliennes, et l’antenne bien visible qui se dresse au sommet du Chasseral.

La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Vue sur la ville depuis le Chemin de la Sombaille

Nous continuons notre montée tranquille le long de la route de la Sombaille. Une fois parvenues de l’autre côté de la colline, Amandine m’indique que nous apercevons la France, dont nous sommes très proches puisque la commune de La Chaux-de-Fonds borde la frontière, le long de la vallée du Doubs. Par temps dégagé, on distingue même parfois le massif des Vosges, qui nous est malheureusement dissimulé ce jour-là par une légère brume.

La Chaux-de-Fonds – Vue depuis le Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Vue depuis le Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille

Alors que nous longeons la forêt, nous décidons de suivre un panneau en bois qui indique de le restaurant de la Grébille, situé à environ un demi kilomètre de là. Cette petite pause est la bienvenue et nous en profitons pour savourer un délicieux cornet à la crème, sur la terrasse ensoleillée de la métairie.

Nous regagnons ensuite la route de la Sombaille, que nous quittons un peu plus loin pour redescendre à travers la forêt en direction de la ville.

La Chaux-de-Fonds – Cornets à la crème au restaurant de la Grébille La Chaux-de-Fonds – Chemin de la Sombaille La Chaux-de-Fonds – Dans la Forêt

Retour au centre-ville

Nous émergeons de la forêt sur le Chemin de Pouillerel, juste à côté de la Villa Jeanneret-Perret, surnommée La Maison Blanche, la toute première maison conçue de manière indépendante par le Corbusier. Quelques centaines de mètres plus bas, nous longeons le parc du Bois du Petit Château – le petit zoo de La Chaux-de-Fonds où les jeunes parents du canton se retrouvent avec leur progéniture les dimanches d’hiver pour profiter du soleil – avant de retrouver, déjà, les larges rues géométriques du centre-ville.

La Chaux-de-Fonds – Rue du Temple Allemand

Notre dernière étape est un passage à la Materiotek, une mercerie installée sur la jolie place de la Carmagnole. Si on peut y acheter du matériel de couture ou de tricot neuf et « standard », une des particularités de cette boutique réside dans sa collection d’accessoires anciens et parfois rares, récupérés dans des brocantes ou d’anciennes merceries qui ont fermé. Rangés dans de beaux meubles en bois ou soigneusement triés dans des boites en cartons, on trouve des tas de petits trésors: des boutons de toutes les formes et de toutes les couleurs, des rubans, des broderies, et plein de matériel de couture vintage comme ces fuseaux de dentelières qui remplissent plusieurs gros bocaux en verre.

Adresse

Materiotek Mercerie
Place de la Carmagnole
2300 La Chaux-de-Fonds

www.materiotek-mercerie.ch

Materiotek Mercerie – Place de la Carmagnole, La Chaux-de-Fonds latchaux44 latchaux45 Materiotek Mercerie – Place de la Carmagnole, La Chaux-de-Fonds

Notre balade chaux-de-fonnière touche à sa fin. Nous déambulons encore un peu dans les rues de la vieille ville, nous y repérons quelques dernières petites pépites insolites et amusantes, avant d’aller nous installer sur la terrasse du bar l’Entourloop, où nous finissons l’après-midi avec une bonne bière !

La Chaux-de-Fonds – Maison couverte de lière La Chaux-de-Fonds – Attention, chute de neige !

Pour prolonger la journée

Voici quelques propositions d’Amandine pour continuer votre découverte de La Chaux-de-Fonds.

Poursuivre la balade:

  • Le Festival de la Plage des Six Pompes, festival des arts de rue qui se déroule chaque été pendant une semaine à différents emplacements du centre-ville.
  • 2300 Plan 9: Les Étranges Nuits du Cinéma, festival de films de Série B organisé chaque année la semaine avant Pâques au Temple Allemand.
  • Le QG, centre d’art contemporain installé dans l’impressionnant bâtiment des anciens abattoirs de la ville.
  • L’Ancien Manège, un magnifique bâtiment art nouveau, destiné à l’origine à accueillir des chevaux et qui abrite aujourd’hui des logements, une crèche, des locaux loués à des entreprises ainsi qu’un restaurant.

Boire un verre ou un café:

  • Le Vostok, bar associatif qui rocke sa mère, avec des soirées à thème démentes.
  • L’Entourloop, bar et aussi cave à concerts, après-midi jeux, grillades en été…

Manger un morceau:

  • Chez Becky, l’adresse des étudiants et/ou des gourmands. Petite restauration délicieuse en journée, sessions acoustiques une fois par mois, et nouveau: Le Silo, magasin de vrac s’installe dans les locaux de Becky pour tous vos achats zéro déchet!
  • La Chocolatine, boutique de chocolats délicieux et mini tea-room, ainsi que quelques articles de décorations vintage et adorables !
  • Le Croissant Show, meilleure boulangerie du monde, avec un tea-room où savourer de vrais thés, cafés ou chocolat chaud en compagnie des pâtisseries de Marcel, miam…

Faire quelques achats:

  • Emmaüs, un des plus grands magasins de Suisse, plein de bonnes affaires. Attention voiture obligatoire, c’est loin…
  • La Maison du Troc, un seconde main « de luxe » où l’on trouve de la qualité et des marques à prix bien réduits.

Sources

5 commentaires

  1. julinutile

    Répondre

    Ça a l’air vraiment trop adorable là bas dis donc!
    J’adore découvrir des endroit comme ça!
    Merci
    Juliette

    1. Aline

      Répondre

      Merci à toi pour ton commentaire !

      La Chaux-de-Fonds est une ville surprenante: pas forcément terrible à première vue, mais elle renferme plein de pépites notamment architecturales et je la trouve très intéressante à découvrir 🙂

  2. AuroreVoyage

    Répondre

    Tes photos sont vraiment belles ! Tu utilises quel appareil ?
    J’ai passé 4 étés à la chaux de fonds étant plus jeune, j’en garde un merveilleux souvenir de ville à la montagne !

  3. Daniel Musy

    Répondre

    La prochaine fois, faites une autre balade en suivant nos chemins. https://www.cheminsdes7abeilles.ch/fr/

    Tout prochainement nous aurons une app smartphone !

  4. Bérénice

    Répondre

    Magique ! J’adore les petits panneaux avec « passage secret » et « chemin des 7 coeurs » c’est original 🙂 Je découvre ton blog par la même occasion, il est superbe ! Bravo !

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :