Une parenthèse

Sortie en bateau sur le lac de Neuchâtel

Ce jour-là, j’ai décidé qu’il faisait trop beau pour rester enfermée, que mon cerveau et mes yeux rougis à force de fixer l’écran avaient besoin d’une pause. Alors j’ai décidé de m’octroyer une après-midi de vacances, parce que j’ai la chance de pouvoir le faire et que j’essaie d’en profiter tant que ça dure. C’est un des grands avantages à être mon propre patron: je remporte souvent ce genre de négociation contre moi-même.

Une après-midi entre parenthèses, loin de mon bureau, de mon ordinateur, des doutes et des questionnements qui peuplent ma vie professionnelle ces derniers mois.

Une journée au grand air, un peu hors du temps, hors de la routine surtout: un pique-nique au bord du lac puis une balade sur le lac, emportés par notre petit voilier auquel ils ont donné un drôle de nom de Pokémon.

J’ai pris des coups de soleil, trempés mes orteils dans l’eau fraîche, tiré sur des cordes rouges pour réorienter les voiles et changer de cap, laissé mes pensées se perdre parmi les vagues. Pendant quelques heures, je n’ai pas lu les emails qui arrivaient, j’ai mis de côté les projets persos, ceux des clients. Et ça m’a fait un bien fou.

C’est le risque, aussi, en travaillant chez soi, en travaillant pour soi. Oublier qu’on a le droit de se déconnecter complètement, au moins une fois de temps en temps. Que rien de grave ne se produira si un email reste non-lu pendant quelques heures, ou même une demi-journée. Car non, rien de grave ne va arriver, au contraire. Rien ne vaut un peu de recul, une petite parenthèse dans le quotidien, pour retrouver des idées neuves et une nouvelle motivation.

Et puis surtout, on était si bien, ce mercredi après-midi, la tête au soleil et les pieds dans l’eau.

Sortie en bateau sur le lac de NeuchâtelSortie en bateau sur le lac de NeuchâtelSortie en bateau sur le lac de Neuchâtel Sortie en bateau sur le lac de Neuchâtel Sortie en bateau sur le lac de Neuchâtel Sortie en bateau sur le lac de Neuchâtel

4 commentaires

  1. Charlie

    Répondre

    Ah ils t’ont finalement convaincu d’y aller sur ce joli voilier ! 🙂 C’est une superbe idée en tout cas : ça t’a permis de te déconnecter et de profiter, et ça nous offre de s photos apaisantes !
    (et je crois que je serai à jamais jalouse de votre bord de lac, même si vous êtes un peu plus loin maintenant !)

    1. Aline

      Répondre

      Mais oui ! Déjà une fois l’année passée en fait ^^

      J’étais même un peu plus à l’aise cette fois, mais alors il faut que le lac soit ultra calme, j’évite les jours de grand vent (qui font au contraire la joie de David et de son frère). En plus là j’étais bien équipée, en plus de mon appareil photo j’avais ma liseuse avec un bouquin de Julie pour m’occuper pendant qu’ils se baignaient ^^

      Heureusement on reste pas bien loin de Neuchâtel (15 minutes de train), et surtout: on a aussi un lac à Bienne 😉 (même si celui de Neuchâtel reste le plus beau de tous les lacs de Suisse oui absolument).

  2. Marie

    Répondre

    Magnifique parenthèse hors du temps… Merci de partager tout ça avec nous. Tes photos sont magnifiques, et je me reconnais tellement, tellement, dans les sensations que tu décris.

    1. Aline

      Répondre

      Merci à toi, beaucoup, pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec une astérisque *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :