Des Grittibänz végétaliens pour la St-Nicolas

Des Gritti-quoi ?? Grittibänz 1, c’est le doux nom que portent en Suisse Allemande des petites brioches en forme de bonshommes qu’on mange traditionnellement autour de la Saint-Nicolas.

Je dis en Suisse Allemande, mais avec cette orthographe c’est plus précisément leur nom bernois. Ailleurs, c’est plutôt Grittibenz, avec un « e ». Voir Grättimaa dans la région de Bâle, car écoutez on ne va pas demander aux Suisses allemands de se mettre d’accord entre eux. En Suisse romande, on les appelle tout simplement « bonshommes en pâte ». Comme il s’agit d’une tradition d’origine germanique, on les trouve aussi dans les boulangeries alsaciennes sous le nom de Mannala ou Mannele (apparement les Alsaciens non plus il ne faut pas leur demander de se mettre d’accord).

En Suisse, ils sont habituellement confectionnés avec de la pâte à tresse. Pour cette recette, j’ai eu envie de changer un peu et de faire une pâte légèrement plus briochée. Si vous ne voulez pas utiliser de margarine, vous pouvez sans problème faire ma recette de pâte à tresse végétalienne.

Ingrédients pour 6 petits bonshommes

  • 500 g de farine
  • 1,5 cuillère à café de sel
  • 1/2 cube de levure boulangère fraiche (21 g), ou un sachet de levure sèche (9 g)
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • 250 ml de lait d’avoine ou de lait de soja à la vanille
  • 85g de margarine végétale: choisissez celle que vous préférez, avec ou sans huile de palme / de coco
  • Pour la dorure: un peu de crème ou de yaourt végétal, et 1 cuillère à café de sirop d’érable ou d’agave
  • Pour la décoration: quelques raisins secs et du sucre perlé (c’est facultatif mais c’est plus joli)

Préparation de la pâte

  1. Faites tiédir le lait végétal pendant quelques minutes, à feu très doux. Il doit être plus ou moins à la température de votre main: s’il est trop chaud, laissez le refroidir un peu avant de l’incorporer au reste des ingrédients. Si le lait est trop chaud, ça pourrait empêche la levure de faire son travail correctement.
  2. Dans un petit bol, émiettez la levure fraiche et mélangez avec une cuillère à café de sucre. Laissez reposer quelques minutes pour que la levure se liquéfie.
  3. Dans un saladier, mélangez le reste du sucre avec la farine et le sel, et formez un puits.
  4. Ajoutez une cuillère à soupe de lait à la levure liquiéfiée (c’est optionnel, mais ça rend la levure plus facile à mélanger avec le reste).
  5. Versez le lait la levure dans le puits, mélangez un peu pour incorporer les liquides.
  6. Coupez la margarine en morceaux et ajoutez aux autres ingrédients.
  7. Pétrissez pendant environ 5 minutes (au robot ou à la main), jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Elle ne devrait normalement être assez ferme et ne pas coller.
  8. Couvrez avec un torchon humide et laissez reposer pendant 1h30 – 2h, de préférence à proximité d’une source de chaleur (par exemple à côté d’un radiateur), jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume. Vous pouvez également préparer la pâte le soir et la laisser lever toute la nuit au frigo, dans un récipient fermé, et terminer vos bonshommes le lendemain matin. La pâte froide sera plus facile à travailler.

Façonnage

Une fois que la pâte a bien levé, il est temps de façonner nos bonshommes !

  1. Commencez par dégazer la pâte, en appuyant dessus avec votre poing.
  2. Séparez la pâte en 4 ou 6 pâtons de poids égal, selon le nombre de bonshommes que vous avez envie de faire.
  3. Pour chaque pâton, prélevez environ 1/4 de la pâte et formez une boule pour la tête.
  4. Roulez le reste du pâton en un rouleau assez épais, de la taille que vous souhaitez pour le corps de votre bonhomme.
  5. Faites deux entailles en biais dans le haut du rouleau pour les bras, et une entaille verticale en bas pour séparer les jambes.
  6. Placez le corps et la tête collés l’un à l’autre sur une plaque de cuisson. Enfoncez deux raisins secs dans la tête pour représenter les yeux.
  7. Recommencez les mêmes étapes pour chaque bonhomme. Lorsqu’ils sont tous prêts, recouvrez les d’un torchon humide et laisser lever pendant 30 minutes.

Cuisson

  1. Préchauffez le four à 180°C
  2. Sur la tête de chaque bonhomme, placez deux raisins secs pour représenter les yeux. Enfoncez-les bien dans la pâte, pour éviter qu’ils ne tombent pendant la cuisson.
  3. Mélangez une cuillère à soupe de crème ou de yaourt végétal avec une cuillère à café de sirop d’érable d’agave. Badigeonnez chaque bonhomme, et saupoudrez de sucre perlé.
  4. Faire cuire pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que les bonshommes soient bien dorés.

Voilà, vos Grittibänz sont prêts ! Il ne vous reste plus qu’à patienter le temps qu’ils refroidissent, avant de les déguster avec un bon chocolat chaud au lait d’avoine !

Notes et références

  1. Si vous vous demandez comment ça se prononce cette histoire, Internet a décidément la réponse à toutes les questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :