Une semaine de repas végétaliens – Juillet

Salade César végétalienne et crousti-tofu, recette de La Petite Okara
Salade César végétalienne et crousti-tofu – Recette de La Petite Okara

Voici une nouvelle liste d’idées de repas végétaliens et de saison.

Comme sous nos latitudes on n’est pas trop sûrs si c’est l’été ou l’automne, vous y trouverez aussi bien des plats froids et légers pour les jours où la température grimpe, que d’autres qui nécessitent d’allumer la cuisinière.

Pour davantage d’idées estivales, vous pouvez aller jeter un œil à mes sélections pour les mois de juin et août.

On mange quoi en juillet ?

En juillet, on fait le plein de fruits et légumes d’été: des tomates bien sûr, des courgettes, aubergines, poivrons, concombres, pommes de terre nouvelles, plein de variétés de salades. Mais aussi des brocolis, des choux fleurs, des côtes de bette.

Du côté des fruits, le choix ne manque pas non plus: fraises (du moins en théorie, en réalité je n’ai pas trouvé de fraises suisse cette semaine, les seules que j’ai vues en supermarché venaient de Belgique 🤨), abricots, pêches, cerises, myrtilles, mûres, framboises, cassis, groseilles.

Source: Vitaverdura (PDF) et Bio Suisse (PDF)


Petits déjeuners, desserts, en-cas

Je déjeune rarement en ce moment, et quand c’est le cas, rien de nouveau: soit du granola avec un peu de yaourt et un fruit, soit des tartines.

Par contre, je me suis lancée dans une petite session pâtisserie samedi dernier. Depuis le début du printemps, j’ai vu passer sur mes blogs préférés plusieurs recettes de tartes aux fraises et à la crème pâtissière végétalienne, qui me faisaient super envie sans que j’aie jusque là pris le temps de les tester. Comme je n’ai pas trouvé de fraises, j’ai choisi de faire des tartelettes aux framboises.

Voici deux recettes de crème pâtissière végétalienne qui me semblent aussi parfaite l’une que l’autre: celle de Mail0ves, avec de la purée d’amande et de la farine (et sans soja); et celle de L’Herboriste, au lait de soja et fécule de maïs. Personnellement, j’ai fait la seconde, car j’avais une brique de lait de soja à la vanille à utiliser. J’ai également utilisé la recette de pâte à tarte sucrée de Coraline, que j’aime beaucoup. Après la cuisson des fonds de tartelettes, j’ai bien cru qu’ils étaient ratés car les bords ne me semblaient pas assez hauts (la vérité c’est que je déteste faire des fonds de tartelettes), mais comme la crème pâtissière se tient très bien au final ça fonctionne quand même, et ces petites tartelettes étaient délicieuses.

Quitte à allumer le four un samedi après-midi, j’en ai profité pour préparer des petits muffins aux mûres et aux pépites de chocolat blanc, d’après cette recette de Rosenoisettes. Je les ai déjà faits à deux reprises avec des framboises surgelées, c’était délicieux – et avec les mûres aussi. Dans la recette, Camille mentionne que les quantités sont calculées pour 6 petits muffins; à chaque fois, j’en ai plutôt obtenu entre 9 et 10 gros (et pour 9, mes moules étaient beaucoup trop pleins, ça a tout débordé à la cuisson).

Muffins végétaliens aux mûres et au chocolat blanc
Tartelettes aux framboises et à la crème pâtissière végétalienne

Salade César et crousti-tofu

La salade César de La Petite Okara est une de mes recettes de salade préférées, premièrement car la sauce au yaourt et purée de cajou est délicieuse, mais surtout parce que: le crousti-tofu !

J’avais essayé plusieurs recettes de tofu pané avant que Marion ne dévoile celle-ci, et à chaque fois le problème était le même: malgré une panure bien assaisonnée, le tofu au milieu restait insipide et ça se remarquait. Pas de ça ici, les petits crousti-tofu sont goûteux et croustillants, c’est merveilleux.

Par rapport à la recette, j’adapte en général un peu les épices utilisées dans la panure, j’ajoute notamment un mélange d’épices pour volaille que je trouve très bon.

Tomates farcies aux pois chiches façon « thon-mayo »

À l’époque où je mangeais encore des animaux, j’étais comme mes chats, j’adorais le thon – lui n’adorait pas du tout que je le mange et me le faisait bien sentir niveau digestion. Un de mes petits plaisirs estivaux, c’était des tomates froides farcies avec un mélange de thon cuit en boite et de mayonnaise.

Après avoir vu passer sur Internet plusieurs recettes de sandwiches « thon-mayo » végétaux à base de poids chiches écrasés (par exemple chez Deliacious, ou chez Mail0ves pour une version aux haricots blancs qui a l’air bien sympa aussi), j’ai eu envie de tester ce que ça donnait dans mes petites tomates farcies plutôt que dans un sandwich.

Pour la farce, j’ai commencé par retirer un maximum de peaux de pois chiches, c’est un peu chiant mais je trouve que la texture est ensuite bien plus réussie et que ça vaut la peine de prendre le temps de le faire. Je les ai ensuite écrasés grossièrement à la fourchette avant de mélanger avec 2-3 cuillères à soupe de mayonnaise (j’ai utilisé de la mayonnaise végane industrielle, mais vous pouvez aussi la faire maison), une cuillère à café de jus de citron, ainsi qu’un peu de chair des tomates que j’avais préalablement vidées. J’ai assaisonné avec du sel, du poivre, un peu d’oignon moulu et une cuillère à soupe de mélange d’algues séchées en paillettes. J’aime beaucoup le mélange Salade du pêcheur de la marque Lima, qui contient des algues bretonnes.

Je ne vous dirai pas que ça goûte le thon, parce que ce n’est pas le cas, mais je garantis que c’est très bon et ça fait très bien le job dans ces tomates farcies.

En revanche, si vous voulez un simili-thon qui goûte vraiment le thon, et que ça ne vous embête pas de donner vos sous à Nestlé, le Sensational Vuna de la marque Garden Gourmet, qu’on trouve en Suisse dans les supermarchés Coop, est très réussi.

Tomates farcies végétaliennes aux pois chiches façon "thon-mayo"

Tarte salée aux courgettes et lardons de tofu fumé

Une variante de ma tarte salée préférée, avec des courgettes pour replacer les poireaux. Je pense qu’on fait une variante de cette tarte au moins deux fois par mois, quelle que soit la saison. C’est aussi très bon avec du tofu à l’ail des ours à la place des lardons de tofu fumé (même si rien ne peut vraiment remplacer les lardons de tofu fumé dans mon cœur).

Tarte salée végétalienne aux courgettes et lardons de tofu fumé

Salade pâtes au pesto rosso, tomates cerises et mozzarella végétale

J’adore les salades de pâtes, et encore plus j’adore les salades de pâtes au pesto (parce que bon le pesto quoi). Ici j’ai utilisé du pesto rosso maison, dont j’avais partagé la recette il y a deux ans et qui se prête vraiment bien à accompagner des pâtes froides.

J’ai également eu envie d’essayer la recette de mozzarella végétale de La Petite Okara. Je ne suis pas sûre que ça goûte vraiment la mozzarella (il faut dire que dans mon souvenir la mozzarella ne goûte pas grand chose, ce qui m’amène à penser que je n’ai sans doute jamais mangé de très bonne mozzarella), mais j’ai trouvé ça plutôt bon et j’ai bien aimé le côté fondant que ça apporte à la salade de pâtes. Je n’ai juste pas réussi à obtenir une texture aussi lisse dans dans la vidéo de Marion, c’est resté un peu granuleux, la faute sans doute à mon mixer. Mais c’était très sympa quand même, le goût est subtil et agréable et le côté crémeux se mariait bien avec les autres textures de la salade de pâtes.

Je pense que je referai cette petite mozarella de temps en temps pour agrémenter mes salades estivales. Je diviserai toutefois les quantités par deux, c’était trop pour deux repas à deux, et même au frigo je n’ai pas réussi à conserver ce qu’il restait très longtemps.

Salade de pâtes au pesto rosso et mozzarella végétalienne

Salade de pommes de terre aux tomates et cornichons, boulettes au haché végétal

La veille, j’ai fait cuire les pommes de terre bien lavées avec la peau, et j’ai laissé refroidir tout ça dans la casserole. On épluche ensuite les patates avant de les couper en rondelles épaisses.

Pour la sauce de la salade, on écrase quelques morceaux de pomme de terre à la fourchette, et on mélange la purée obtenue avec du yaourt de soja, une bonne cuillère à café de moutarde, du vinaigre balsamique blanc, une échalote hachée très finement, du sel, du poivre. On ajoute ensuite un peu d’eau froide pour obtenir la bonne consistance.

Pendant que la salade repose, on prépare les boulettes. J’ai décidé de les confectionner moi-même à partir du haché végétal Beyond Mince qu’on trouve facilement en grandes surfaces (en Suisse c’est vendu aussi bien chez Coop que chez Migros). Je me suis inspirée de cette recette de Sébastien Kardinal, en adaptant un peu les ingrédients: échalote hachée, romarin séché, du poivre, une cuillère à café de concentré de tomate et une bonne cuillère à soupe de fécule de maïs pour un peu de liant. On mélange bien tout ça à la fourchette, avant de façonner les boulettes dans le creux de la main et de les cuire à la poêle avec un tout petit peu d’huile (pas besoin d’en mettre beaucoup, selon le revêtement de la poêle ça peut même fonctionner sans huile, le haché végétal est déjà assez gras).

Ce haché est facile à travailler, les boulettes se forment facilement et tiennent bien à la cuisson. Par contre soyez prévenu: ça ressemble vraiment à de la viande hachée crue, aussi bien au niveau de la texture que de l’odeur, et quand on n’a plus l’habitude de manipuler de viande ben… ça surprend. Ça m’a un peu écœurée la première fois que j’ai tenté cette recette; la deuxième foi, mon cerveau semblait avoir intégré qu’il ne s’agissait pas d’un animal mort, et ça allait clairement mieux.

Quant au résultat cuit, comme pour les autres produits Beyond Meat c’est assez bluffant, on retrouve bien un goût et une texture qui se rapprochent très très près d’un aliment carné. Personnellement, bien que je n’ai jamais été une très grande mangeuse de viande, j’appréciais beaucoup ce genre de préparation à base de viande hachée et j’ai trouvé ces boulettes très bonnes.

Salade de pommes de terre et boulettes au haché végétal

Aubergines et pois chiches à la sauce tomate

Je manque souvent d’idées pour cuisiner les aubergines, alors que j’aime beaucoup ce légume, surtout associé à de l’ail. Pour ce plat simple et rapide à préparer, j’ai découpé deux belles aubergines en dés, que j’ai faits cuire dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive, 3-4 gousses d’ail écrasées et une conserve de tomates concassées.

J’ai assaisonné avec du sel, du poivre, des herbes aromatiques, et laissé mijoté tout ça une bonne trentaine de minutes, le temps de faire cuire du riz complet de Camargue.

Aubergines à la sauce tomates et riz de Camargue

Taboulé aux lentilles vertes, tomates cerises et concombre

Un taboulé tout simple, avec des tomates cerises, du concombre, beaucoup de persil plat, et des lentilles vertes citronnées encore un peu tièdes. J’avais publié cette recette ici il y a plusieurs années, et c’est toujours un plat qu’on mange régulièrement pendant tout l’été.

Taboulé aux lentilles vertes, tomates cerises et concombre

2 commentaires

  1. Virginie

    Répondre

    Toujours un plaisir de découvrir tes recettes 🙂
    Bisous
    Virginie

    1. Aline

      Répondre

      Merci beaucoup Virginie <3 J'aime beaucoup partager ce genre d'idées de repas, la cuisine végétale est tellement riche !

      Des becs à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.