Une semaine de repas végétaliens – Janvier

Poêlée de patates douces et tofu fumé – Recette: Animal Sensible ♥︎

Vite avant la fin du mois de janvier, je vous propose une nouvelle sélection de recettes pour une semaine 100% végétalienne, avec des plats qui réchauffent et qui réconfortent en cette période de grand froid.

J’ai déjà longuement parlé de combien je trouve compliqué de varier mon alimentation à cette saison. La plupart des légumes d’hiver m’inspirent peu, d’autres me lassent assez vite. Ces derniers temps, je me contente d’ailleurs souvent d’accompagner mes repas d’une salade d’endives ou de chou chinois, avec une bonne vinaigrette à l’huile de colza pour les oméga 3, des graines de tournesol, du persil frais, des graines germées quand j’en ai (c’est à dire quasiment jamais, ça périme beaucoup trop vite ces machins-là).

Pour davantage d’idées de repas hivernaux, vous pouvez retrouver mes sélections précédentes, ainsi que les recettes que j’ai publiées, bien classées ici.

On mange quoi en janvier ?

En janvier, on a encore le choix parmi de nombreuses variétés de courges, ainsi que les légumes hivernaux « de base »: choux – de Bruxelles, chinois, rouge, blanc, frisé – et légumes racines – carottes, pommes de terre, patates douces, panais, céleri-rave – en tous genres. Mais aussi des endives, des poireaux, de la mâche / doucette.

En matière de fruits, des pommes bien sûr, des poires, des kiwis.

Source: Vitaverdura (PDF) et Bio Suisse (PDF)


Petits déjeuners & gourmandises

Jusqu’à il y a quelques années, je ne mangeais jamais de galette le 6 janvier, mais de la couronne des rois composée de grosses boules de brioche. Ma première galette à la frangipane, je l’ai goûtée à Lyon et comment dire… c’est bon, hein, la brioche. Mais la galette à la frangipane ? OMG. On en trouve à présent dans certaines boulangeries-pâtisseries de Suisse romande, sauf qu’entre temps j’ai arrêté de manger des produits d’origine animale ET j’ai émigré en terres suisses allemandes, relativement imperméables aux influences françaises.

Le 6 janvier, j’ai donc mangé de la couronne des rois végétalienne (une achetée à la boulangerie végane, et une au supermarché). Mais quelques jours plus tard, j’ai préparé une galette à la frangipane, et la bonne nouvelle c’est que quand on la fait soi-même, on ne dépend pas d’une vieille tradition religieuse pour savourer ce délice ! J’en ai donc refait une la semaine dernière, et je ne peux garantir à personne que je n’en referai pas en février.

Ces dernières années, PLEIN de blogueur‧euses ont proposé des recettes de galettes des rois (et des reines) végétaliennes. Il y a les classiques, comme chez La Petite Okara et Mail0ves. Un peu plus simple, la version à la crème d’amande uniquement, que j’ai faite les deux dernières années, toujours chez La Petite Okara. Ou des versions plus originales: café et noisettes chez Le Cul de Poule, praliné et confit de citron chez Rose Citron, poire chez Deliacious. Avant la fin de l’hiver je pense que je me laisserai également tente par la tarte à la frangipane et aux poires de L’Herboriste.

Dans le courant de la semaine, j’ai également préparé un porridge aux pommes fondantes pour le petit déjeuner, ainsi que le cobbler aux pommes de Mail0ves, avec du sirop d’érable à la place du sucre de coco (parce que je n’ai pas de sucre de coco, et que j’adore l’association pommes-érable). Je suis toujours enchantée par les recettes de pâtisseries que propose Mailody sur son blog et sur Instagram, toutes celles que j’ai testées étaient délicieuses et très faciles à préparer.


Poêlée de patate douce et tofu fumé

Un plat hyper simple et savoureux dont la recette vient du très chouette blog Animal Sensible, à base de lardons de tofu fumé (est-il nécessaire de répéter, encore, à quel point j’aime les lardons de tofu fumé ? Probablement pas). Aurore a eu l’excellente idée de les associer à de la patate douce, dont le goût se marie merveilleusement à celui du tofu fumé bien salé.

J’ai servi cette belle poêlée comme le suggère Aurore, avec de la semoule de blé légèrement citronnée, miam !

Tofu korma

J’ai cuisiné ce plat pour la première fois après avoir acheté le numéro 6 du webzine Le Coup de Fouet, que Mélanie a consacré à la cuisine indienne. Pour ce numéro, elle a invité Natasha du blog Échos Verts, qui partage plusieurs recettes transmises par sa famille. Elle y parle également de ce que la cuisine de son pays d’origine représente pour elle, donne des conseils pour bien choisir les épices, bref c’est très intéressant et les recettes sont super appétissantes !

Celle du tofu korma est la première que j’ai testée, et j’ai beaucoup aimé ce plat à la fois doux et plein de saveurs.

Spaghetti cacio e pepe

Une recette de pâtes ultra simple, que j’ai découverte il y a peu et que je n’ai donc jamais goûtée dans sa version traditionnelle. Cacio e pepe, ça veut dire « fromage et poivre » en italien. Il s’agit d’un plat originaire de Rome, où il est préparée avec du pecorino romano, que j’ai évidemment remplacé par un substitut végétal.

En cherchant sur Internet une version végétalienne de cette recette, j’en ai trouvé plusieurs préparées à partir de noix de cajou, entières ou sous forme de purée. Comme j’essaie de ne pas en utiliser trop souvent, j’ai préféré me baser plutôt sur la version de La Fée Stéphanie, qui remplace le fromage par du gondino stagionato. Il s’agit d’un fromage végétal italien dont le goût rappelle très fortement celui du parmesan, et ça tombe bien, j’en ai toujours un morceau dans mon frigo. En Suisse, on le trouve facilement dans les e-shop végétaliens (par exemple chez Fabulous), dans les épiceries bio et même dans les supermarchés Coop. En France vous le trouverez en ligne sur Official Vegan Shop ou Vegami, ainsi que dans certaines épiceries véganes.

La recette de Stéphanie rejoint directement ma liste de plats réconfortants pour soirs de flemme, c’est à la fois rapide à préparer et délicieux.

Feuilletés à la béchamel et aux champignons

Dans ma famille, il y a une grande histoire d’amour pour la sauce béchamel (mon mari et mes beaux-frères vous diraient sûrement qu’en vrai, mes sœurs, notre maman et moi sommes surtout accro à la noix de muscade, mais chut 🤫). Alors quand j’ai vu cette recette de friands au « fromage » végétaliens, qui sont en réalité des petits feuilletés à la béchamel, sur le blog de L’Herboriste, autant vous dire qu’elle s’est retrouvée aussitôt dans ma liste de recettes à tester.

J’ai ajouté à la sauce un oignon et une dizaine de champignons de Paris émincés que j’avais préalablement fait réduire, et j’ai bien fait, c’était vraiment très bon !

Salade de chou chinois au simili poulet

Parmi les nombreux produits simili-carnés qu’on trouve désormais facilement en supermarché, j’aime beaucoup ceux de la marque Planted, qui sont fabriqués en Suisse, dont la texture est vraiment sympa et la composition à base de protéines de pois plutôt irréprochable.

Pour agrémenter ma salade, j’ai utilisé leur émincé saveur Güggeli (ce qui en Schwizerdütsch veut dire « poulet rôti ») qui est mariné avec de la moutarde, du jus de citron, des herbes aromatiques. Je l’ai fait revenir à la poêle avec des lamelles d’oignon rouge, j’ai préparé une petite vinaigrette citronnée pour assaisonner le chou chinois, et servi tout ça avec des tranches d’avocat et un peu de crème de balsamique.

Velouté de carottes au lentilles corail & pain à l’ail

Les personnes qui me connaissent savent que je ne suis pas une grande adepte de soupes. Plus exactement, je ne considère pas que ça soit un repas en soi: si je n’ai pas quelque chose à mâcher, je suis persuadée que ce n’est pas de la vraie nourriture et que j’aurai à nouveau faim 2h plus tard 🤷🏻‍♀️

Mais bon là c’est l’hiver, il fait froid, j’avais très envie de tenter cette recette de velouté aux lentilles et aux carottes dénichée dans les archives du blog Échos Verts. Plutôt que du lait de coco (dont le goût m’écœure vite), j’ai ajouté trois pommes de terre qui permettent à la soupe d’être bien onctueuse.

Et pour régler mon problème de « la soupe c’est pas un vrai repas », je l’ai accompagnée de belles tartines de pain à l’ail. Il me restait un mélange d’épices qu’il suffit de mélanger à de la margarine avant de tartiner les tranches de pain avant de les faire griller au four, mais on trouve plein de recettes sur Internet.

J’ai également ajouté une poignée de graines de tournesol pour avoir un peu de texture, la prochaine fois je tenterai même de faire des croûtons !

Butternut farcie, choux de Bruxelles caramélisés au balsamique

Je cuisine très souvent des courgettes farcies en été, mais je n’avais encore jamais tenté la version automne-hiver à base de courge. Bon clairement je suis passée pendant tout ce temps à côté d’un de mes nouveaux plats préférés pour la saison froide !

On trouve sur Internet des tas de recettes, parmi lesquelles j’ai pioché ce qui m’intéressait en fonction de mes goûts. Pour le choix de la courge: une petite butternut, car on les trouve facilement, que leur forme les rend pratiques à creuser et à farcir, et que contrairement à d’autres variétés on peut manger la peau (c’est également le cas du potimarron). Pour la farce: des champignons de Paris, des oignons, des lentilles vertes, des châtaignes. Sans exagérer, c’était absolument DIVIN. On a accompagné nos petites courges farcies d’un mélange de trois riz de Camargue que j’aime beaucoup, et de choux de Bruxelles que j’ai fait rôtir au four avec du vinaigre balsamique et un peu de sirop d’érable.

Je n’ai pas de recette précise à vous partager, mais voici dans les grandes lignes comment j’ai procédé. J’ai commencé par précuire la courge au four afin de faciliter le creusage de la chair. Pour cela, je l’ai simplement coupée en deux, j’ai vidé la partie avec les graines, j’ai badigeonné d’un peu d’huile d’olive, et mis les deux demi-courges au four à 180°C pendant 50 minutes. La durée de cuisson pourra être un peu plus courte ou longue selon le type et la taille de la courge, il faut que la chair soit bien tendre mais pas que ça soit trop cuit non plus puisque ça repartira quelques minutes au four plus tard. Pendant ce temps, j’ai fait cuir environ 80g de lentilles, et haché au mixer un bocal de châtaignes déjà cuites.

J’ai ensuite émincé un oignon jaune et une dizaine de champignons de Paris, que j’ai fait revenir avec un peu de matière grasse dans une poêle. Entre temps, ma courge était prête: j’ai creusé la chair en laissant environ 1 cm à l’intérieur de la peau. J’ai ajouté la chair de butternut dans la poêle, déglacé avec un peu de vin blanc, assaisonné avec du poivre, du sel, du thym et du romarin, et laissé cuire pendant environ 10 minutes.

J’ai ensuite mélangé tout ça avec les lentilles cuites et les châtaignes hachées et rempli généreusement les deux demi courges. Je les ai saupoudrées d’un peu de levure maltée avant de les remettre au four pour 10-15 minutes, afin que le dessus grille légèrement.


Et vous, c’est quoi vos plats préférés du moment ?

6 commentaires

  1. Virginie

    Répondre

    Je peux venir habiter chez toi une semaine? 😉

    1. Aline

      Répondre

      Si tu fais mon ménage on doit pouvoir s’arranger 😀

  2. Irène

    Répondre

    Miam, on a des goûts très compatibles en matière de cuisine végétale !
    J’adore tous les trucs farcis, les courges en particulier, et les feuilletés aussi…
    Moi les trucs que j’ai délaissés trop longtemps (faut de matériel de cuisine, et avant ça, de four) : les tartes, et les soupes.
    Or quand on a la flemme, quel plaisir de pouvoir faire plusieurs repas avec une tarte (bon seulement deux nous concernant), et une groooosse soupe !

    1. Aline

      Répondre

      Aaaaaah les feuilletés c’est une de mes passions culinaires (oui rien que ça), j’adore. Et alors les courges farcies ça a été ma découverte de cet hiver, quel régal ! Vivement l’automne prochain :p

      Les tartes salées c’est aussi un plat que j’adore, on en fait quasiment une fois par semaine. Ma préférée du moment: lardons de tofu fumé et poireaux, miam ! J’adorais les tartes salées avec du fromage quand j’en mangeais encore, il faudrait que je teste avec du fromage végétal (je rêve des bûchettes Jay&Joy principalement pour ça, mais c’est introuvable en Suisse).

  3. Marion Maillet

    Répondre

    Mamama, que tu donnes faim ! Et ces couleurs chaudes dans tes photos … bravo, elles sont très réussites <3

    Je n'ai même pas cuisiné de galette cette année alors que j'adore ça, je crois que je vais m'y mettre en Février du coup, tu m'as motivée !

    1. Aline

      Répondre

      Oh merci mille fois Marion pour ce gentil petit mot <3

      J'ai beaucoup d'insécurités avec les photos "culinaires"; je trouve ça pas facile du tout, à la fois je rêve de photos un peu travaillées et en même temps, ben c'est mon vrai repas et j'ai pas envie de passer une heure à le prendre en photo. Je passe aussi généralement des plombes à ajuster la balance des blancs, du coup ton commentaire sur les couleurs chaudes m'a fait sourire 😀

      J'espère que tu as eu l'occasion de te cuisiner une galette en février ! Chaque année je me dis que je ne vais pas me limiter à manger de la galette pendant seulement deux mois alors que c'est si bon, mais en vrai je crois que j'aime bien ces petites traditions culinaires rattachées à des périodes spécifiques de l'année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :